Découvrez comment les complémentaires santé sont au service du bien-être

Le 23 novembre 2022 par Sophie Faubers | Reply

complémentaires santé

Le sens est dans le mot ; est complémentaire, ce qui vient en surcouche pour renforcer un processus déjà en place. On parle de complémentaire santé pour désigner justement un contrat d’assurance qui prend en charge le reste à charge du client après la couche de l’assurance maladie. En gros, elle vient compléter les garanties de base, prenant en charge, partiellement ou en totalité, les actes non remboursés par l’Assurance maladie et qui le sont très faiblement, dans le but d’assurer une couverture plus optimale.

Complémentaires santé : définition et principes

Une assurance complémentaire santé est un contrat qui a pour objet de prendre en charge tout ou partie des dépenses de santé. Ces prises en charge concernent généralement la maladie, l’accident et la maternité, non couvertes par l’assurance maladie classique. Rendue obligatoire pour les salariés en entreprise depuis le 1er janvier 2016, l’assurance maladie complémentaire désigne un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en intervenant sous forme d’un complément de remboursement des soins.

Dans le principe, toute personne peut souscrire à titre individuel une complémentaire santé ou à titre collectif. SMATIS, la complémentaire santé propose dans le cadre des mutuelles collectives, des tarifs dégressifs et de nombreux avantages tels que la réduction dès le 2e ou 3e enfant assuré, une adhésion offerte pendant un an au nouveau-né et même une prime de naissance.

Rôles d’une complémentaire santé

Les complémentaires santé permettent une protection sociale complémentaire de qualité. Elles accompagnent ainsi les patients dans le remboursement partiel ou total des frais peu ou pas pris en charge par l’assurance maladie obligatoire. Ce faisant, ces complémentaires santé deviennent des acteurs à part entière de la santé, avec pour crédo, de faciliter l’accès pour tous à des soins de qualité à des tarifs modérés et de répondre aux besoins de proximité.

Aussi, les mutuelles santé individuelles et familiales prévoient des offres de prévoyance et retraite, afin de couvrir l’ensemble des besoins de protection sociale complémentaire. Dans ce sens, les adhérents bénéficient d’une protection complète pour eux et leurs proches, en cas d’incapacité temporaire de travail, d’invalidité, de décès, de dépendance et d’épargne-retraite.

assurance santé

Pourquoi souscrire à une complémentaire santé ?

De ce qui précède, souscrire une mutuelle santé se révèle être la solution pertinente pour pallier les limites de la Sécurité sociale. À juste titre, une bonne mutuelle permet de limiter le reste à charge en cas de dépassement d’honoraires et d’ainsi faire face à l’augmentation des tarifs des consultations. Logiquement, elle facilite l’accès aux soins du patient et communique plus de sérénité en cas de maladie.

La mutuelle santé est également un gage de prise en charge rapide, notamment en cas d’accidents graves ou de maladies nécessitant des interventions immédiates quand elles sont couvertes. Mieux encore, en fonction de la mutuelle souscrite, certaines garanties participent également au remboursement des frais liés aux aides ménagères ou à la garde d’un enfant en cas d’hospitalisation.

Comment souscrire une complémentaire santé ?

Une mutuelle santé peut-être souscrite auprès d’une société d’assurances, d’une institution de prévoyance, d’une mutuelle directement ou par le biais d’un intermédiaire d’assurance comme les agents généraux d’assurances, les courtiers d’assurances ou encore les agences bancaires. Le choix de la mutuelle à sa convenance dépend de plusieurs critères dont les critères d’exclusion et le délai de carence qui définit la période creuse de non-subvention par la complémentaire santé malgré les différentes cotisations.

Tout compte fait, la souscription à une mutuelle santé nécessite la mise à disposition de plusieurs documents comme les informations personnelles civiles, les informations bancaires pour le règlement des cotisations et le remboursement des frais, un numéro de Sécurité sociale et celui des ayants droit, un numéro de caisse d’affiliation et dans certains cas, un questionnaire médical.


Rubrique : Assurance, mutuelle et assurance vie

Laissez un commentaire