Comment ne pas utiliser l’assurance de sa banque lors d’un emprunt pour un achat immobilier

Le 10 janvier 2022 par Sophie Faubers | Reply

assurance emprunt pour un achat immobilier

L’assurance prêt immobilier est systématiquement demandée par la banque pour valider votre demande lors d’un emprunt pour un achat immobilier. En toute évidence, vous êtes libre de jouer la concurrence et de comparer les assurances entre elles étant donné que c’est l’une des conditions imposées pour devenir propriétaire. Si avant l’assurance était exclusivement mobilisée par les banques, désormais d’autres alternatives s’offrent aux demandeurs. Pratiquement, il est possible de se passer de l’assurance de sa banque pour obtenir un prêt. Mais alors, comment s’y prendre ?

Ne pas prendre l’assurance de sa banque, la loi le permet

Avant l’année 2010, l’assurance prête était monopolisée entièrement par les banques obligeant ainsi les emprunteurs à contracter une assurance complémentaire pour couvrir leur prêt immobilier. Ce qui n’est plus le cas depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde qui a mis fin à ce monopole vers l’année 2010. À la suite de ce changement, les clients sont à présent libres d’assurer leur prêt immobilier comme bon leur semble, sans passer par l’assurance collective du même organisme de prêt.

Conformément à l’article 21 de la Loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010, l’assuré peut faire appel une autre assurance proposant une garantie supérieure ou égale à celle de la banque et cette dernière n’est pas en mesure de s’opposer à cela. Ainsi, le demandeur peut décider d’avoir recours à une autre assurance emprunteur pour prêt immo.

Très loin d’être résolue à abandonner la monopolisation, les banques embrouillent les clients avec des garanties et des équivalences plus ou moins floues. Face à cette situation, une bonne comparaison s’impose avant de prendre une décision. Si vous avez du mal à vous y prendre, vous pouvez tout simplement déléguer votre assurance emprunteur à un organisme assureur hors de votre banque et ce dernier s’occupera du reste.

assurance banque pour emprunt

Dénicher la solution la plus avantageuse à son profil de demandeur

Si vous avez choisi un organisme en particulier pour couvrir votre prêt, mais que le service de ce dernier ne vous satisfait pas, vous pouvez toujours changer d’avis. Ainsi, en cas de décision précipitée ou manque d’information, l’emprunteur peut désormais changer librement son contrat d’assurance, selon la loi Hamon de 2014. Cela est possible dans les 12 premiers mois suivant la signature du contrat.

En 2017 également, une autre loi, nommée « Bourquin » entre en vigueur, permettant dorénavant aux emprunteurs de résilier leur contrat d’assurance tous les ans s’ils le souhaitent. Ainsi, tous les contrats signés à partir de cette date sont concernés par cette mesure.
Ainsi, il est possible de ne passer utiliser l’assurance de sa banque, mais surtout on peut résilier le contrat à tout moment (Rendez-vous ici pour en savoir plus.)

Crédit immobilier sans assurance, est-ce possible ?

Ce n’est pas impossible, mais très rare. Et d’ailleurs, si la banque accepte de valider un prêt sans une assurance complémentaire, elles exigent le respect d’autres conditions contraignantes. Le plus souvent, elles parlent de nantissement. C’est-à-dire que l’emprunteur doit mettre en gage un bien incorporel. Ainsi, en cas d’incapacité de remboursement, la banque reprend le bien nanti qui peut être un contrat d’assurance-vie, d’un portefeuille d’actions, d’un plan d’épargne salariale, etc.


Rubrique : Assurance, mutuelle et assurance vie

Laissez un commentaire