Transformation numérique et automatisation dans le secteur financier et comptable

Le 19 août 2022 par Sophie Faubers | Reply

transformation numérique

Dans le monde occidental, on parle souvent en termes positifs de la façon dont les technologies d’automatisation ont contribué à changer le travail dans les usines. Par ailleurs, on évoque souvent avec enthousiasme la révolution qu’apporte le numérique dans tous les domaines de l’organisation sociale. Dans bien des cas, le numérique représente une opportunité d’évolution pour l’utilisateur final, qui voit l’horizon de ses possibles s’élargir.

Mais qui sont les utilisateurs finaux ? Il ne faut pas oublier que, lorsque l’on parle de plateformes numériques, les utilisateurs ne sont pas que de simples citoyens. La révolution qu’apporte le numérique touche avant tout les personnes insérées dans la sphère sociale et professionnelle. Ici les utilisateurs finaux du logiciel deviennent les services, les entreprises, les secteurs industriels.

La transformation numérique dans le secteur financier et comptable

Avec ce court article, nous essayons de donner un peu de matière à réflexion. Que se passe-t-il lorsque la transformation numérique s’intègre de manière organique au sein du secteur financier et comptable ? Que se passe-t-il lorsque les banques, les assurances, les comptables et les prestataires de services financiers parviennent à achever, engager (et peut-être achever) le fameux virage numérique ?

Les avantages sont indéniables et concernent plusieurs domaines.

À moyen terme, les revenus augmentent et les marges bénéficiaires globales augmentent et la sécurisation des donnés sont plus gérés.

Mais la numérisation apporte également des avantages immédiats. Un exemple?

Avec le numérique tout est archivé, rien ne se perd. Vous pouvez obtenir des informations utiles en temps réel, ainsi qu’interroger des bases de données qui collectent des enregistrements depuis leur première mise en service. Avec les données, vous pouvez tout faire : améliorer la gestion des risques financiers, par exemple. Un avantage concurrentiel pour les entreprises qui utilisent l’automatisation dans leurs opérations quotidiennes.

https://digitalpitch.ch, vous accompagne tout au long de votre projet web et met tout son savoir-faire pour vous faciliter la tâche.

En élargissant notre réflexion, des données aux opérations commerciales, les avantages apportés par la transformation numérique sont :

  • augmentation de la vitesse
  • plus grande précision
  • une plus grande efficacité dans les processus décisionnels
  • réduction des coûts d’exploitation
  • amélioration de l’expérience client

automatisation

Les coûts de la transformation numérique

Dans la société contemporaine, l’innovation technologique progresse à un rythme impressionnant. Aucune transformation numérique ne peut jamais être considérée comme définitivement achevée. Un nouveau canal de communication apparaît cycliquement, un nouvel outil opérationnel avec lequel il faut, tôt ou tard, composer. Lorsque tout va bien, les anciens outils doivent être mis à jour, dans d’autres cas, ils sont tout simplement retirés. Le véritable défi auquel chaque entrepreneur est confronté n’est pas tant celui de posséder une technologie de pointe.

L’ère où les machines pourront apprendre à se déplacer en toute autonomie est encore loin. Pour l’instant, nous devons être conscients d’une opportunité importante – nous vivons à l’ère d’apprentissage automatique. L’apprentissage automatique est ce domaine d’application de l’intelligence artificielle dans lequel l’être humain fournit aux systèmes d’information la capacité d’apprendre et de s’améliorer automatiquement. Une fois mises en place, les machines augmentent leur intelligence, et par conséquent leurs capacités opérationnelles, de manière autonome. Ils le font en acquérant des données à partir de l’expérience, en les traitant et en les traitant sans avoir besoin d’être continuellement programmés et reprogrammés.

Les coûts de la transformation numérique dans le secteur des services financiers et comptables

Même dans les domaines financier et comptable, l’équation plus grand contenu technologique = plus grande rentabilité n’est pas vraie. Quand on parle de transformation numérique, ce qui compte, c’est le rôle des personnes impliquées dans les processus de création de valeur. Il ne suffit pas que les entreprises rattrapent leur retard en investissant dans le matériel et les logiciels. La finance et la comptabilité nécessitent également d’importants investissements en capital humain. Ce n’est que grâce aux compétences et au professionnalisme des opérateurs qui connaissent la dynamique de leur marché qu’il sera possible d’intercepter les nouveaux besoins des consommateurs.

La technologie dans ce sens joue toujours le rôle de l’huile dans le moteur – elle sert à fluidifier, pour faciliter des processus autrement complexes. Une fois la transformation numérique amorcée, l’entreprise peut proposer ses services via des plateformes numériques, se déplaçant sur le marché plus et mieux qu’auparavant. Jusqu’à repenser leurs business models.

Automatisation : la solution pour utiliser des ressources précieuses dans des domaines stratégiques

Quand on pense au travail des professionnels de la comptabilité et de la finance, on les imagine réalisant des opérations ennuyeuses et répétitives. Cette image n’est pas si éloignée de la réalité : salariés et managers ont rarement le temps de se concentrer sur des activités à forte valeur ajoutée.

L’automatisation intervient précisément à ce niveau, en libérant tout d’abord le personnel des activités qui demandent plus de temps. Une fois les activités les plus chronophages démarquées, le personnel financier peut se consacrer à autre chose. Par exemple, avec le soutien d’outils technologiques, il peut se consacrer à des réflexions analytiques. Il s’agit du deuxième niveau d’intervention de l’automatisation – grâce aux fonctionnalités fournies par les algorithmes prédictifs, le logiciel permet aux entreprises de planifier l’avenir en fonction des indicateurs.

En d’autres termes, l’automatisation introduite dans le service financier et comptable représente un avantage concurrentiel à tous points de vue. De la facturation à la gestion des dépenses, du rapprochement bancaire à la déclaration fiscale. Dans tous les domaines, l’automatisation intervient en augmentant la qualité des processus. En matière de facturation, les erreurs sont considérablement réduites. Lorsqu’il s’agit d’être payé, vous êtes assuré de gagner du temps et de l’argent. Vous risquez moins lorsque vous devez reporter des paiements.

L’automatisation est également essentielle pour valider les données, garantir l’exactitude et la cohérence des informations entrantes. A ce rythme, la direction financière et comptable pourra consacrer de plus en plus de temps à l’analyse et à l’interprétation des données, afin de développer de nouvelles stratégies opérationnelles.


Rubrique : Entreprenariat et création d'entreprise

Laissez un commentaire