Traduction financière : quelles opportunités pour votre société ?

Le 4 juin 2021 par Sophie Faubers | Reply

traduction financiere

La traduction financière peut paraître une étape fondamentale du changement de l’entreprise. Mais dans cet univers où la concurrence est rude, de nouveaux acteurs émergent. Le domaine de la finance assiste aussi à une grande évolution.

Faire retranscrire les dossiers financiers permet à l’entreprise de s’introduire dans ce marché. C’est également une occasion propice de tirer le meilleur parti des changements pour se différencier.

Les spécificités des traductions financières

Faire traduire les dossiers financiers est important pour une entreprise. Cette option offre de nombreuses opportunités à cette dernière. Toutefois, il est fondamental de l’effectuer de façon correcte. Comme tout type de traduction assermentée, les traductions juridiques comportent généralement des éléments susceptibles de changer à tout moment, une localisation d’envergure, du vocabulaire technique ainsi qu’une terminologie spécifique.

La liste des dossiers à retranscrire est variée et longue. Cela dépend plus particulièrement des besoins de l’entreprise. Il s’avère important de vous y prendre en amont puisque cette tâche nécessite beaucoup de temps. Certains éléments peuvent vous intéresser au sujet de la traduction financière. Il peut s’agir des certificats de statuts de société, des enquêtes macroéconomiques, des textes liés à la gestion de patrimoine.

Une agence de traductions financières peut assurer la retranscription des contrats de fusions-achats, des documentations de prêts, des rapports d’analyse financière, des tableaux financiers. Le traducteur financier est apte à traduire des business plans, des tableaux de bord prévisionnels, des accords commerciaux, mais aussi des comptes de résultats, des bilans comptables, des garanties, des cautions, de la présentation des produits financiers et des fiches de fonds monétaires.

Si vous avez besoin de faire traduire vos documents, vous feriez mieux de vous informer en amont sur les compétences et le savoir-faire de votre prestataire. Rajoutez tous les dossiers qui sembleraient nécessaires à traduire. Ôtez de cette checklist les documents qui ne concernent pas votre projet. Bien évidemment, certains dossiers requièrent une traduction spécialisée.

opportunités

Des opportunités à l’international

Le fait d’être en possession d’une retranscription de vos dossiers financiers implique votre ouverture sur l’échelle internationale. Si votre principale activité est basée sur la finance, cette alternative vous parait d’une aide pour délocaliser votre structure en dehors de votre pays. Cependant, assurez-vous de faire appel à un spécialiste en traduction financière qui saura répondre à vos exigences. La retranscription des dossiers financiers doit être accomplie correctement, sinon, cela vous attire de gros problèmes en cas de contentieux.

Que vous soyez auditeur, risk manager, gestionnaire de fonds d’investissements et d’actifs, expert en comptabilité, que vous soyez également un cabinet de commissaires aux comptes, de fiscalistes, de gestion de patrimoine ou une banque, vous pouvez vous lancer dans l’internationalisation de votre activité.

Si une partie de votre chiffre d’affaires est réalisée à l’étranger, vous êtes obligé de rendre des comptes aux pays sources. De nombreux dossiers doivent être dans ce cas fournis. Ce sont par exemple des documents relatifs à l’activité de l’entreprise, mais aussi des liasses fiscales, les comptes de résultats, des bilans.

Bref, il s’agit des documents nécessaires et utiles pour les administrations locales. Certains dossiers doivent en outre faire l’objet d’une retranscription particulière en vue d’en assurer l’authentification.

Quelques points à ne pas négliger lors de la traduction financière

La traduction financière ne représente pas une tâche facile. En effet, cela implique l’utilisation et la maitrise d’une terminologie variée et précise. Actuellement, la finance et l’économie ne constituent plus une affaire de professionnels seulement.

En revanche, les dossiers fournis par les institutions, les entreprises et les banques ne sont pas accessibles à tout le monde. En matière de traductions financières, les textes retranscrits sont divers.

En effet, ce type de mission est à soigner puisqu’une petite erreur peut produire des impacts très graves. Si vous désirez que votre expertise soit reconnue à l’international, il convient absolument de respecter la terminologie financière employée lors de la traduction. Bien entendu, les termes à employer sont si spécifiques qu’ils dépendent des règles législatives locales.

Le traducteur ne peut pas s’affranchir des règles et des codes qui existent. Il est amené à respecter les normes d’écriture des monnaies, des dates ou encore des nombres. Ces éléments diffèrent d’un pays à un autre. Dans cette optique, la place d’une unité décimale, l’écriture des décimales, le format de la date ainsi que l’écriture des chiffres ne doivent pas être pris à la légère.


Rubrique : Finance et société

Laissez un commentaire