Plan d’Épargne Retraite : instauration du PER via la loi PACTE

Le 6 août 2021 par Sophie Faubers | Reply

Plan d'Épargne Retraite

Le 11 avril 2019, l’Assemblée Nationale a officiellement adopté la loi PACTE, mettant un terme définitif à plus d’un an de débats. Visant à redorer le blason du Plan d’Épargne Retraite, cette nouvelle disposition fourmille de bienfaits.

Une réforme du Plan d’Épargne Retraite conventionnel

Depuis plusieurs décennies, les conditions du Plan d’Épargne Retraite font grincer des dents. Trop élitiste, pas assez flexible, la popularité du PER a pris du plomb dans l’aile.

Avec la loi Pacte, les plan d’épargne retraite pour les travailleurs non salariés
arborent un tout nouveau visage. Incluant aussi bien le Plan Épargne Retraite Populaire (PERP), le Corem, le Prefom que les contrats Madelin, le Plan d’Épargne Retraite individuel a été revu de fond en comble.

Désormais, il est possible d’effectuer de transférer les sommes d’une assurance vie vers un PER. Il importe de préciser que jusqu’en 2023, ceux qui réaliseront cette opération bénéficieront d’un double abattement fiscal sur les plus-values liées à leur contrat d’assurance-vie. Et ce n’est pas le seul changement majeur opéré par le gouvernement français…

Désormais, les épargnants sont libres de retirer l’entièreté du capital s’ils le souhaitent. Même avant terme, ils ont la possibilité de récupérer les sommes cotisées sur le PERCO ou sur le Plan d’Épargne Retraite individuel. Ces fonds peuvent servir aussi bien à financer l’achat d’une résidence qu’un tour du monde en tant que senior.

Conscients que la vie professionnelle est loin d’être un long fleuve tranquille, les législateurs ont instauré la portabilité des cotisations. En langage profane, cela signifie que les plans de PER peuvent être modulés en fonction des changements professionnels.

Afin que plus de jeunes puissent investir dans le Plan d’Épargne en Actions, la loi Pacte ajoute une nouveauté. Depuis le 1er janvier 2019, le taux d’imposition a été revu à la baisse. Auparavant, il était de 39,7 %. Désormais, il n’est plus que de 30 % pendant les deux premières années et de 36,7 % de deux à cinq ans. Pour ceux qui ont du mal à s’y retrouver, ou tout simplement qui ont besoin d’être guidés, des entreprises comme Evassure sont des aides précieuses pour savoir comment investir en toute sécurité et avec un bon rendement.

instauration du PER

Des innovations qui volent au secours des contribuables

Il y a encore quelques années, le fait de retirer de l’argent de son PEA entraîne la fermeture définitive de ce dernier. Désormais, il n’en est plus rien. De fait, si l’individu possède le PEA depuis cinq à huit ans, il reste titulaire du compte mais ne peut plus l’alimenter. Au-delà de huit ans, plus aucune restriction ne s’applique.

Pour les jeunes vivant encore sous les ailes de leurs parents, la loi Pacte a conçu le PEA Jeune. Offrant des avantages similaires à la version classique, il est néanmoins plafonné à 20 000 €, lesquels sont prélevés sur les comptes parentaux. Et ce ne sont là que quelques exemples des avantages apportés par la loi Pacte.

Bien évidemment, celui qui ne sait pas comment améliorer sa retraite finira toujours dans le rouge. Pour éviter pareil désastre, investissez dans votre éducation financière.


Rubrique : Retraite et prévoyance

Laissez un commentaire