Crowdfunding en 2020 : le financement participatif est un investissement rentable ?

Le 2 mars 2020 par Sophie Faubers | Reply
crowdfunding

Le début du siècle a vu de profonds bouleversements impacter notre société. L’avènement du numérique a notamment changé les modes de financement des entreprises et des associations, qui profitent désormais d’un lien direct avec les éventuels investisseurs, via des plateformes qui se proposent de centraliser les demandes et les présenter aux candidats au financement. C’est ce que l’on appelle le crowdfunding.

Cette pratique a le vent en poupe car certains y voient l’occasion de participer à des projets en toute transparence. En effet, les plateformes ne sont que des intermédiaires entre les entreprises et les investisseurs potentiels. A chacun ensuite d’examiner les projets et d’en choisir un qui corresponde à ses attentes, tant pour ses particularités sociales ou écologiques qu’en termes de retombées économiques attendues. Une question demeure cependant : le financement participatif est-il un investissement rentable ? Réponses.

Le crowdfunding, c’est quoi ?

Dans une conjoncture économique maussade, obtenir un prêt auprès des banques ou trouver des mécènes enthousiastes relève parfois de la gageure pour les entreprises. Ainsi, elles ont cherché de nouveaux moyens de lever des fonds, ce qui a conduit à l’émergence de plateformes intermédiaires, créant un lien direct entre entreprises et investisseurs potentiels. Le crowdfunding permet ainsi de mettre en relation différents acteurs de la vie économique. Certains ont choisi d’étudier le procédé et ont mis en ligne le résultat de leurs investigations comme sur https://investir-sur-internet.com/wiseed-arnaque-ou-bon-plan-investissement-avis/.

Le fonctionnement du crowdfunding vise à permettre à des particuliers d’investir de l’argent dans des projets en accord avec leurs convictions ou leurs attentes de rentabilité. Les entreprises qui utilisent ce biais sont souvent des start-ups ou des « fintechs », aux idées novatrices mais en manque de moyens financiers. En participant à leur développement, les investisseurs peuvent ainsi espérer un retour sur investissement rentable, à condition que le projet aboutisse. Mais qu’en est-il vraiment ?

financement participatif

La rentabilité du financement participatif en question

Lorsque l’on visite une plateforme de crowdfunding, on est généralement mis en présence de différentes catégories qui répertorient les diverses actions en cours sur le site. On y trouve les projets en cours de vote, qui attendent d’être suffisamment soutenus pour être proposés à l’investissement, des projets en cours au financement ouvert ou des projets finalisés dont la levée de fonds est terminée car la somme visée a été atteinte.

Ces plateformes investissent notamment dans les projets de transition écologique ou dans l’immobilier. Ces domaines d’investissement rentable pour les particuliers sont attractifs mais ne répondent pas toujours aux attentes des investisseurs. En effet, les projets doivent être finalisés et commercialisés pour commencer à rapporter des intérêts aux financiers. Attention aux conditions du site car certains ne retournent pas les fonds si le projet n’aboutit pas !

Les risques du financement participatif

Le risque principal du crowdfunding est donc de perdre ses fonds si le projet n’aboutit pas et les aléas du marché sont malheureusement souvent source de déceptions pour les investisseurs. Mais il existe également d’autres inconvénients à cette pratique. Tout d’abord, vous n’êtes pas maître de votre investissement. Après avoir mis votre argent en jeu, ce sont les compétences de tiers qui soutiendront votre engagement, et cela dans des domaines que vous ne maîtrisez pas. Difficile alors de savoir si un investissement rentable est au bout du chemin !

Par ailleurs, selon les plateformes et leur mode de fonctionnement, l’investissement demandé peut être important, parfois plus de 1000 euros. En outre, une fois votre argent placé, vous ne pouvez plus le retirer, ce qui peut limiter votre action d’investissement dans d’autres structures si vous flairez une bonne opportunité ailleurs. Le crowdfunding est donc une pratique risquée, plutôt destinée à ceux qui souhaitent faire un investissement militant mais n’y espérez pas de hauts profits !


Rubrique : Crowdfunding et financement participatif

Laissez un commentaire