Confinement : 17% des propriétaires ne pouvaient plus rembourser leurs crédits

Le 29 juin 2020 par Sophie Faubers | Reply
rembourser les crédits

D’après une étude réalisée par Meelo, de nombreux propriétaires seraient en difficultés pour effectuer leur remboursement à cause de la crise sanitaire. Malgré tout, une majorité d’entre eux et des locataires parviennent à respecter ses échéances. Explications.

Une situation difficile liée à la crise sanitaire

L’étude menée par Meelo, entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle, démontre un impact du Covid-19 sur le remboursement des prêts immobiliers, conso, auto, … mais aussi des loyers. En effet, 23,7% des propriétaires envisageaient une demande de report pour leur remboursement fin mai. Le chiffre augmentait d’ailleurs à près de 27% si le confinement venait à reprendre.

Autre donnée inquiétante de l’étude, 2,1% des propriétaires prévoyaient le dépôt d’un dossier de surendettement, soit 4 fois plus que l’année précédente. Une situation qui s’explique facilement par la perte de revenus liée à la longue période de confinement. Certains ménages qui étaient justes les années précédentes se sont donc retrouvés en difficultés face à une crise soudaine, malgré les aides de l’État et la mise en place du chômage partiel.

Des remboursements difficiles à honorer pour certains ménages

58,8% des répondants à cette étude sont locataires. Parmi eux, 69,9% pouvaient aisément rembourser leurs loyers. Toutefois, 24,3% estimaient fin mai que le paiement du loyer allait devenir difficile avec le confinement. 5,9% des locataires n’étaient plus en capacité d’honorer le paiement de leur loyer.

La majorité des propriétaires sondés effectuent le remboursement de leur résidence principale. 30,6% d’entre eux n’ont pas souscrit de crédit immobilier. En revanche 13% effectuaient le remboursement d’un prêt immobilier pour un ou plusieurs biens locatifs. Si en majeure partie les propriétaires étaient capables d’honorer aisément leurs remboursements (56,6%), 17% des propriétaires étaient en difficulté pour le remboursement de leur mensualité à cause de la crise sanitaire. Par ailleurs, 24,6% parvenaient à respecter les échéances mais s’inquiétaient d’une situation qui pourrait rapidement devenir plus compliquée. D’après l’étude, la plupart des ménages hésitaient fin mai à demander le report du remboursement de leurs crédits (48,7%). Mais ils étaient beaucoup moins réticents à en faire la demande à l’idée d’un confinement prolongé ou d’un reconfinement éventuel.

propriétaire et crédit

Pour les autres crédits, faire la demande d’un report

44,3% des personnes ayant répondu à cette étude n’ont pas de crédit conso en cours. Pour les autres possédant un crédit automobile ou un prêt personnel, la plupart ont pu assurer le remboursement des mensualités. 29,9% envisageaient tout de même une demande de report pour leur crédit auto si le confinement venait à être prolongé ou à reprendre contre 28,3% pour le crédit conso. C’est quasi dans les mêmes proportions que certains ménages ont déjà effectué cette demande pendant le confinement. Par ailleurs, l’étude montre qu’une grande majorité des sondés (87,7%) ne compte pas prendre de prêt bancaire en cas de baisse du pouvoir d’achat. Ils étaient tout de même 10,4% à l’envisager en cas de prolongement longue durée du confinement. Même si le déconfinement a commencé, il est toujours possible de demander un report de ses mensualités dans le but d’éviter une situation difficile par la suite.

Miser sur le regroupement de crédits pour diminuer ses mensualités

L’étude réalisée auprès de 1488 personnes montre également que la majorité des Français ne regroupera pas ses crédits en 2020. Pourtant, le regroupement de crédits est une solution efficace pour diminuer ses mensualités de remboursement. Envisager le regroupement de crédit pour retrouver du pouvoir d’achat permet aussi d’éviter une situation de surendettement. Il induit l’allongement de la durée de remboursement et donc un coût total plus important : dans le même temps, l’opération permet de baisser le montant alloué chaque mois au remboursement de ses crédits et de dégager un reste à vivre plus confortable. Pour diminuer vos dépenses, vous pouvez également effectuer la résiliation de certains abonnements inutilisés. Une démarche qui n’a pas été suivie par 76,6% des répondants à cette étude.


Rubrique : Crédit et emprunt bancaire

Laissez un commentaire