L’assurance vie est-elle encore un placement phare en 2020 ?

Le 19 septembre 2020 par Sophie Faubers | Reply

assurance vie
L’an dernier, les fonds euro ont rapporté 1,50 % en moyenne. Les professionnels du secteur ont fait savoir que la performance des fonds euro devrait continuer de baisser dans les années qui arrivent. C’est une surprise pour personne. Tous les produits d’épargne sans risque voient chuter leur rendement.

L’essentiel des épargnants plébiscite l’assurance vie pour investir leur argent sur les fonds euro. Mais l’assurance vie permet de diversifier son patrimoine sur bien d’autres types de placements. Désormais, les épargnants qui souhaitent valoriser au mieux leur patrimoine devront diversifier leur épargne sur des produits plus dynamiques (actions, immobilier). Nous faisons le point sur le fonctionnement de l’assurance vie et les possibilités d’investissement qu’elle offre.

Un rappel sur le fonctionnement de l’assurance vie

L’assurance vie est un des placements préférés des Français. Les encours investis en assurance vie s’élèvent à près de 1800 milliards d’euros. Les Français détiennent un peu moins de 50 millions de contrats. L’essentiel des encours (les trois quarts) est investi en fonds euros. Les fonds euro sont des placements sans risque : le capital est garanti par l’assureur. La performance des fonds euro est actuellement proche de l’inflation. Mais la performance de ces fonds est en baisse, ce qui les rend naturellement moins attractifs. Ces derniers temps, on constate que les versements vers l’assurance vie faiblissent.

Les épargnants privilégient les placements sans risque, mais s’ils veulent faire croître leur patrimoine, et battre l’inflation, ils n’ont plus d’autres choix que de revoir leurs habitudes et se tourner vers des placements plus risqués (plus “dynamiques” pour reprendre les termes du secteur), parmi lesquels les actions et l’immobilier. Les contrats commercialisés par l’ensemble des acteurs sont presque tous des contrats multisupports. Ainsi, l’épargnant peut investir en fonds euro et en unités de compte. Les unités de compte correspondent à l’ensemble des placements autres que le fonds euro. Les supports en unités de compte les plus populaires sont les fonds diversifiés, les fonds en actions et les supports immobiliers. Les meilleures assurances vie en ligne donnent accès à plusieurs centaines d’unités de compte. Ces supports sont présentés dans la partie suivante.

Si l’assurance vie est très populaire, c’est aussi en raison de sa fiscalité très favorable. Dans un pays où les impôts sont réputés élevés, l’assurance vie fait figure d’oasis. Ces avantages fiscaux se déclinent de plusieurs façons. Tout d’abord, l’assurance vie est une enveloppe capitalisante, cela veut dire que les gains réalisés au sein de l’enveloppe peuvent y être réinvestis par l’épargnant, cela sans passer par la case impôt. En termes de valorisation patrimoniale, c’est l’idéal : 100% des gains sont réinvestis, ce qui optimise l’effet boule de neige des intérêts composés.

Le deuxième avantage concerne les retraits. L’épargnant peut réaliser des retraits à tout moment (l’argent n’est pas bloqué), mais s’il attend les 8 ans du contrat, il bénéficie d’un abattement de 4600 euros sur les plus-values imposables en cas de rachat partiel. L’assurance vie est donc un outil intéressant pour compléter une retraite.

Le dernier avantage concerne les successions : un contrat alimenté avant les 70 ans de son souscripteur permettra de transmettre hors succession jusqu’à 152 500 euros à tout bénéficiaire désigné.

placement phare

Développer son patrimoine avec les supports en unités de compte

À long terme, historiquement, les actions et l’immobilier sont les 2 classes d’actifs procurant les meilleures performances. Les marchés actions délivrent des performances entre 6 et 10% selon les périodes considérées. Du côté de l’immobilier, les investisseurs peuvent tabler sur une performance supérieure à 5 % en additionnant le rendement locatif et l’appréciation de la valeur du foncier dans le temps. En pratique, les bons contrats d’assurance vie permettent de se positionner sur ces 2 classes d’actifs avec des produits performants.

Du côté des marchés actions, les épargnants se tournent généralement vers des fonds spécialisés. On peut distinguer 2 types de fonds actions : les fonds classiques et les fonds indiciels. Les fonds classiques sont gérés par des gestionnaires ayant à leur disposition des équipes d’analystes dont le métier est d’analyser les entreprises cotées et sélectionner les actions les plus intéressantes selon leurs critères. Ces fonds sont relativement chargés en frais et parviennent rarement à battre les indices boursiers. Ainsi, les fonds indiciels sont la nouvelle tendance. Ces dernières années, les investisseurs, en particulier outre-Atlantique, se sont massivement tournés vers les fonds indiciels. Aussi appelés trackers (ou ETF), ces fonds sont cotés en bourse et ont pour objectif de reproduire le plus fidèlement possible la performance d’un indice boursier de référence. Ces fonds sont très peu chargés en frais, seulement 0,3 à 0,5 % par an contre près de 2% pour les fond classiques.

Du côté de l’immobilier, l’assurance vie permet d’investir dans des placements du type “pierre papier”. On compte parmi ceux-ci les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), les organismes de placement collectif en immobilier (OPCI) et les sociétés civiles immobilières (SCPI). Les épargnants souhaitant s’orienter vers ce type de placement devront être très attentifs aux caractéristiques de leur contrat d’assurance vie. Tous les contrats ne proposent pas de supports immobiliers, et encore moins proposent un large choix. Les meilleures assurances vie référencent une trentaine de supports immobiliers, dont essentiellement des SCPI. Aussi, tous les contrats ne reversent pas 100 % des gains, certains contrats ne reversent que 85 % des revenus de ces placements immobiliers.

Toujours au sujet du choix de l’assurance vie, il faut savoir que les unités de compte occasionnent des frais de gestion. Ces frais annuels peuvent aller de 0,50 % pour les meilleurs contrats, à 1 % pour les mauvais contrats. Les épargnants auront là encore intérêt à être attentifs aux caractéristiques du contrat au moment de choisir l’assurance vie qui leur convient.

En conclusion, l’assurance vie est une enveloppe fiscalement très attractive, et même si les fonds euro sont moins rémunérateurs, les unités de compte permettent de se positionner sur des produits très intéressants pour développer son patrimoine à long terme, et battre l’inflation.


Rubrique : Banque

Laissez un commentaire