La rénovation d’une maison ancienne et les aides financières

Le 18 mars 2022 par Sophie Faubers | Reply

crédit rénovation

Les maisons anciennes possèdent un charme indéniable et sont très appréciées des acquéreurs en quête d’authenticité. Ce genre de bâtiment nécessite souvent des travaux de rénovation pas toujours faciles à visualiser ou à mettre en œuvre. Pour vous aider, cet article vous donnera des conseils sur les étapes de votre projet de rénovation. En outre, il y aura aussi les aides financières que vous pouvez demander.

Les étapes d’une rénovation de maison ancienne

Les étapes citées ci-dessous vont vous orienter dans l’accomplissement de votre projet de rénovation. Autrement, vous pouvez obtenir un devis pour la rénovation d’une maison auprès d’un professionnel.

Se référer à la législation en vigueur

En effet, tous les travaux doivent se conformer à une loi. Votre maison ancienne peut se trouver sur zone protégée. Il peut s’agir aussi d’un monument historique. Pour chacun des cas, les obligations sont différentes :

  • Une simple maison ancienne

Il vous faut suivre les restrictions définies par le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre lieu de résidence. Une simple déclaration de travaux préalables est nécessaire en Mairie.

  • Une maison ancienne se trouvant sur une zone protégée

Le projet a besoin d’une concertation avec un architecte du bâtiment. Cela doit être fait avant la déclaration à la mairie.

  • Une maison ancienne définie comme monument historique

L’architecte en chef du site historique doit être consulté. Cela est obligatoire avant d’adresser votre demande de travaux à la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) la plus proche.

Diagnostiquer les lieux

L’ampleur des travaux de rénovation nécessaires à la rénovation d’une maison ancienne est à évaluer. L’étude avec attention de l’état du bâtiment est importante. D’ailleurs, votre attention doit se porter sur les points suivants :

  • L’état de la maçonnerie et la fondation
  • L’état de la charpente
  • L’état de la couverture
  • L’état de l’isolation
  • L’état du réseau électrique
  • L’état de la plomberie
  • L’état du chauffage
  • L’état des cloisons
  • L’état des revêtements

Sur cette étape, il vous faut solliciter l’accompagnement d’un expert pour bien effectuer le diagnostic. C’est préférable pour vous éviter les mauvaises surprises qui engendrent des frais supplémentaires.

Évaluer l’étendue des travaux

Après les diagnostics, l’évaluation de l’ampleur des travaux de rénovation de la maison ancienne sera plus facile. Tout sera beaucoup plus clair pour vous en ce qui concerne le ravalement de la façade, les isolations, etc.

D’ailleurs, vous pouvez prendre note des travaux à faire dans chaque pièce de la maison. Ce sera comme une petite liste pour vous guider.

Chiffrer le projet et engager les priorités

Cela rejoint l’action pour la demande d’un devis auprès d’un professionnel. Par ailleurs, tout dépend aussi de la nature des travaux à effectuer, des matériaux, etc.

Selon votre budget, certains postes peuvent nécessiter une priorité. Pour doter votre maison ancienne de tout le confort nécessaire, privilégiez l’hygiène, l’isolation et la mise aux normes électriques.

De plus, vous pouvez bénéficier du programme d’aide à l’amélioration de l’habitat, mis en place en 2013.

Exécuter les travaux de rénovation

Il faut noter qu’il n’est pas facile d’entreprendre soi-même la réalisation des travaux. L’action de rénover une maison ancienne nécessite de maîtriser un certain nombre de métiers. D’ailleurs, vous devez avoir les connaissances nécessaires pour effectuer tous les travaux. Le temps peut aussi vous manquer, cela peut durer un certain temps.

En outre, il est aussi possible de confier les travaux de réhabilitation de la maison à des sociétés spécialisées. Vous allez donc faire appel à un artisan pour chaque corps de métier. Chacun va se référer au plan de rénovation de la maison ancienne. Cependant, il faudrait établir une bonne organisation des travaux. Autrement dit, il faut déterminer par où commencer les travaux et suivre l’ordre adéquat dans la rénovation.

Une autre option peut également s’offrir à vous. Il s’agit de confier l’ensemble de la rénovation de la maison ancienne à un professionnel spécialisé dans le domaine.

rénovation maison ancienne

Les aides disponibles pour la rénovation d’une maison ancienne

En effet, il vous est possible de bénéficier des subventions pour le financement de la rénovation de votre maison ancienne. Néanmoins, elles sont soumises à certaines conditions.

MaPrimeRénov’

Ce dispositif est le remplacement du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique en 2020. C’est une aide allouée par l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH). À noter que ce nouveau dispositif n’est pas attribué à tout le monde. D’ailleurs, le montant octroyé sera défini en fonction des travaux effectués et des ressources du demandeur. Il faut également que les travaux soient effectués par une entreprise certifiée RGE (Reconnue garante pour l’environnement)

En 2022, MaPrimeRévov’ est réservée aux logements construits depuis au moins 15 ans pour valoriser la rénovation des maisons anciennes. Cependant, il est toujours possible de bénéficier de MaPrimeRénov’ pour tous les logements construits plus de 2 ans. Cela concerne le remplacement des chaudières au fioul.

Les subventions en provenance de l’ANAH

Il s’agit d’une agence attribuant des subventions sous condition de ressources pour les travaux de restauration des maisons anciennes. Cette subvention de rénovation est destinée aux propriétaires qui louent ou occupent leur résidence.

Pour les bailleurs propriétaires, la subvention de l’ANAH est liée à la signature d’un bail maîtrisé de 9 ans (loyer social ou très social).

Les travaux financés portent sur l’amélioration de la sécurité, de l’accessibilité et des performances énergétiques de l’habitation. Avec cette aide financière, en fonction de la grandeur des travaux, Anah peut financer jusqu’à la moitié de vos travaux. Elle vous accompagne également dans toutes les étapes du projet.

La prime en énergie

La prime est octroyée par les fournisseurs d’énergie pour inciter les particuliers à effectuer des travaux pour réduire leur consommation. Voici les travaux éligibles :

  • L’isolation des murs et du toit
  • L’installation de poêle en bois ou pompe à chaleur, de chaudière

Les travaux d’amélioration énergétique peuvent être effectués sur la résidence principale ou sur une résidence secondaire de plus de 2 ans. Les travaux doivent être réalisés par des experts certifiés RGE. Par ailleurs, les aides ANAH et la prime en énergie ne peuvent pas être cumulées.

Vous avez pu voir dans cet article comment réaliser votre projet de rénovation sur votre maison ancienne. En outre, vous avez pu connaître les aides de financement pour vous aider à réaliser les travaux.


Rubrique : Crédit et emprunt bancaire

Laissez un commentaire