Le RBF : une nouvelle manière de financer la French Tech

Le 2 novembre 2022 par Sophie Faubers | Reply

financement rbf

Au bout de cinq ans, neuf start-ups sur dix ont fermé leurs portes. Alors même qu’elles semblaient novatrices, elles n’ont pas résisté à l’épreuve. Pourquoi ?

Les experts de Wydden se sont posés cette question. Après avoir interrogé des centaines d’acteurs de la French Tech, ils ont fait une découverte frappante : 29 % de ces compagnies ferment leurs portes faute de liquidités. Eh oui… Pour trois entreprises sur dix, la course s’arrête par manque de fonds. C’est dramatique mais pas irréversible.

Depuis quelques années, aux États-Unis, un nouveau système de financement fait parler de lui : le revenue based financing. La société française unlimitd.com le propose, le RBF permet aux investisseurs de générer des revenus en 48 h et évite aux entreprises de s’endetter. Apprenez en plus sur ce mode de financement qui pourrait bien propulser votre entreprise au sommet.

Qu’est-ce que la revenue based financing ?

Dans les levées de fond en equity, les investisseurs injectent des capitaux en échange de parts dans l’entreprise. Le RBF s’en rapproche plus ou moins. La différence entre l’equity financing et la revenue based financing, c’est qu’en RBF, l’investisseur se paie via un pourcentage prélevé sur le chiffre d’affaires.

RBF

Pourquoi les investisseurs sont-ils friands du RBF ?

Au lieu de patienter trois ans à cinq ans pour percevoir ses dividendes, il peut percevoir des fonds en l’espace de 48 h. C’est beaucoup plus rapide qu’avec les systèmes de financement classiques. Sans surprise, le revenue based financing a rapidement gagné les faveurs des Business angels.

En 2018, aux États-Unis, seuls 15 % des projets étaient financés par le RBF. L’année d’après, le ratio était monté à 26 %. Et l’année dernière, le revenue based financing a généré un total de 3 343 000 €. Au moment même où ces lignes sont écrites, une start-up américaine sur quatre voit le jour grâce au RBF.

Attention, ce n’est pas uniquement pour les délais avantageux que les investisseurs sont friands de ce mécanisme.

En fonction des entreprises, le taux de rentabilité peut atteindre 8 %. C’est plus que l’offre réalisée par certains des meilleurs fonds d’investissement actuels. Au vu de cette rentabilité potentielle, il est facile de comprendre pourquoi le revenue based financing connaît un essor grandissant.

Du côté des start-ups, opter le RBF est aussi une excellente idée. De fait, ce mode de financement leur octroie des avantages non négligeables.

Quels sont les avantages du RBF pour les entrepreneurs ?

Tout d’abord, l’absence de dettes.

À la différence des autres modes de financement, le revenue based financing ne rend pas l’entreprise redevable envers un tiers. Pour les acteurs de la french tech, c’est réellement un poids en moins. Désormais, ils n’auront plus la sensation d’être acculés par les emprunts ou de crouler sous les rappels de leurs créanciers.

Par ailleurs, le RBF permet aux dirigeants de garder la mainmise sur leur projet. Étant donné qu’ils n’ont plus à composer avec des actionnaires, ils n’ont plus à craindre d’être injectés de leurs start-ups. Le RBF est également un financement plus rapide !


Rubrique : Finance et société

Laissez un commentaire