Performances informatiques : comment auditer son système sans se ruiner ?

Le 12 janvier 2022 par Sophie Faubers | Reply

performances informatiques en audit

Les performances informatiques représentent désormais un enjeu majeur pour les professionnels. Elles déterminent leur réactivité face aux exigences de la clientèle et impulsent le rythme de croissance de l’organisation. Raison pour laquelle, des dispositions doivent être prises pour évaluer régulièrement le fonctionnement de son système d’information. Mais cette tâche peut se révéler onéreuse, si l’entreprise n’opte pas pour la meilleure formule. Comment alors y parvenir sans pour autant se retrouver en difficultés financières ? Focus sur quelques conseils pour auditer les performances informatiques de sa PME avec un budget réduit.

Performances informatiques : que comprendre ?

Il convient de définir les performances informatiques, avant de dévoiler les astuces pour les auditer sans trop dépenser. En effet, un système d’information est composé de différents éléments dont les principaux sont : les ordinateurs, les serveurs, les logiciels, les données et les utilisateurs de l’infrastructure. L’efficacité de cet ensemble se résume alors à la valeur ajoutée qu’il apporte à  l’entreprise. Autrement dit, il s’agit de l’adéquation de la production du SI aux objectifs initialement escomptés.

Quels KPIs pour systèmes informatiques ?

L’évaluation du rendement d’un système informatique revient à suivre de près un certain nombre d’indicateurs. Il en existe une multitude à prendre en considération, selon le modèle d’audit envisagé. Cependant, des KPIs sont incontournables pour les DSI. Il s’agit entre autres de la qualité de service des processus métier, du niveau de sécurité du système, de la disponibilité des services et du degré de satisfaction des utilisateurs. In fine, ces différents paramètres permettent de s’assurer par exemple que le logiciel de gestion financière garantit la confidentialité des données personnelles et que les salariés en sont véritablement satisfaits. En outre, l’évaluation selon ces indicateurs permet également de vérifier si les capacités de l’infrastructure sont à la hauteur des ambitions de la firme.

Ceci étant, quelle est la meilleure stratégie pour auditer à moindre coût les performances informatiques ?

auditer son système sans se ruiner

Prévoir un système de supervision du SI

La meilleure méthode d’auditer les performances d’une infrastructure est d’opter pour un système de pilotage informatique. Il s’agit d’une mesure préventive qui permet de surveiller, aux détails près, les différentes composantes du SI. Pour ce faire, la PME aura certainement besoin d’un service cloud automatisé. Celui-ci offre une variété d’outils tels que les tableaux de bord analytiques et autres algorithmes qui favorisent une observation méticuleuse des logiciels critiques. La finalité de ce monitoring est évidement de réduire considérablement la fréquence des alertes et surtout le temps de résolution d’éventuels incidents. Par conséquent, ce suivi permanent empêche un audit plus complexe de l’infrastructure, qui reviendra sûrement plus cher. En résumé, cette méthode prône une évaluation des performances informatiques, avant la survenance d’éventuels dysfonctionnements.

S’imprégner du ressenti des utilisateurs

Comme susmentionné, la satisfaction des utilisateurs est un KPI clé des performances informatiques. De ce fait, le DSI doit recueillir régulièrement les impressions des collaborateurs sur la pertinence de la transition numérique. Cet audit des ressources humaines ne nécessite pas un lourd investissement financier. Bien au contraire ! Il suffit à l’enquêteur de fournir des questionnaires aux utilisateurs du SI. Ces formulaires doivent les interroger sur les points essentiels à améliorer.

Définir les champs d’investigation

L’audit des performances informatique englobe une pléthore de paramètres. Afin de réaliser des économies, il est plus judicieux de cibler les facteurs déterminants pour le développement de la PME. Leur évaluation pointilleuse suffira pour détecter les forces et faiblesses du système informatique.


Rubrique : Logiciels bancaire et financier

Laissez un commentaire