Comment faire pour calculer une prime d’intéressement ?

Le 3 décembre 2021 par Sophie Faubers | Reply

calcul prime d'intéressement

La réussite d’une entreprise est déterminée par plusieurs composantes. La personnalité du ou des dirigeants, le type de concurrence que la structure doit affronter ou encore les contraintes économiques et environnementales sont pour beaucoup dans cet éventuel succès. Mais il faut bien comprendre que la première force d’une entreprise, ce sont ses collaborateurs. Et dans un monde où le bien-être au travail n’est plus une option, il est important de savoir les motiver intelligemment. Voyons donc comment calculer une prime d’intéressement et surtout comment la mettre en place dans votre entreprise.

La prime d’intéressement, c’est quoi ?

La notion d’intéressement est caractéristique du souhait largement partagé par les dirigeants d’aujourd’hui de maximiser l’implication des salariés au sein des structures dont ils font partie. Ainsi, la prime d’intéressement est en fait un complément de rémunération, versé sous forme de primes selon des critères préalablement définis par l’entreprise. Ceux-ci peuvent être très différents d’une structure à l’autre. Et si beaucoup d’entreprises choisissent cette voie, c’est qu’elle procure beaucoup d’avantages et que des entreprises comme Epsens proposent désormais des solutions clés en mains pour intégrer l’intéressement au process des entreprises. Plus de détails ici.

Pour calculer une prime d’intéressement, certaines entreprises choisissent des critères financiers ou comptables, qui seront donc indexés sur les résultats de l’entreprise. Tandis que d’autres préfèrent s’appuyer sur des critères de performance commerciale, d’atteintes d’objectifs de productivité ou de qualité. Sachez également que la prime d’intéressement est un dispositif complètement égalitaire puisqu’il s’adresse à tous, sans discrimination de qualification ou d’ancienneté (seul un maximum de 3 mois peut être demandé).

prime d'intéressement

De l’intérêt de la prime d’intéressement pour votre entreprise

Si la mise en place de la prime d’intéressement est aussi intéressante pour les entreprises, c’est bien sûr parce qu’elle constitue un puissant levier pour augmenter la motivation des équipes. Récompenser l’effort et l’implication dans la poursuite des objectifs de l’entreprise est en effet le meilleur moyen de susciter l’adhésion des membres de votre société au projet global. En outre, c’est aussi un excellent outil pour optimiser votre recrutement car votre structure deviendra plus attractive pour les jeunes talents !

Par ailleurs, la mise en place de l’intéressement au sein d’une entreprise peut aussi servir des buts d’optimisation fiscale, puisque cet élément de rémunération complémentaire sera déductible de votre bénéfice imposable. De même, pour les salariés, ce bonus sera également exempté d’imposition, à condition qu’il soit placé sur un plan d’épargne salariale. Voyons maintenant comment calculer une prime d’intéressement.

Comment calculer une prime d’intéressement ?

Pour les entreprises d’aujourd’hui, il devient de plus en plus urgent de limiter la pression fiscale afin de rester compétitives dans un monde hautement concurrentiel. La prime d’intéressement constitue donc une arme à usages multiples, capable à la fois d’optimiser le bilan fiscal et de générer de la satisfaction chez les salariés via l’épargne salariale. Mais comment alors calculer une prime d’intéressement qui soit juste et suffisamment attractive ?

Sachez d’abord qu’il existe des plafonds à ne pas dépasser. Par exemple, l’intéressement global ne peut pas dépasser 20% de la masse salariale annuelle de l’entreprise. Sachez aussi que vous pouvez moduler l’intéressement en fonction du temps de présence ou du salaire par exemple. Les objectifs à atteindre sont également extrêmement dépendants de votre type d’activité. On vous conseille donc de contacter des experts de la question comme Epsens. Leur savoir-faire vous permettra d’intégrer ce formidable outil de croissance à vos process dans les meilleures conditions !


Rubrique : Finance et société

Laissez un commentaire