La capacité d’emprunt des Français augmente

Le 6 décembre 2021 par Sophie Faubers | Reply


Des études réalisées par des professionnels, dont les notaires, mettent en évidence un fait important. Au cours de ces dernières années, la capacité d’emprunt des Français a considérablement augmenté. Concrètement, leur pouvoir d’achat immobilier a grimpé de 31 %, ce qui fait qu’en 20 ans, la capacité d’emprunt pour un ménage français est montée à 97 000 €. Quelles en sont les raisons ?

L’impact des crises financières de 2008 et 2020 sur la capacité d’emprunt

Il existe une étroite relation entre la capacité d’emprunt des Français et la situation économique générale dans le pays. Entre 2001 et 2008, lorsque la France a adopté l’euro comme monnaie nationale, le dynamisme de l’activité économique a entraîné chaque année une augmentation de 1,6 % du pouvoir d’achat immobilier. Les Français ont donc pu faire des emprunts plus importants.

En 2008, comme dans de nombreux autres pays, la crise financière a causé de nombreux problèmes économiques en France. Entre autres, elle a provoqué une baisse des prix et des taux. Ainsi, entre 2008 et 2011, d’après les données de l’Observatoire crédit logement, les Français ont pu conclure des emprunts à un taux d’environ 4,20 % sur 20 ans.

Enfin, en 2020, la crise sanitaire a considérablement freiné le dynamisme précédemment enclenché à la sortie de la crise financière. Cela a permis une augmentation considérable des offres de prêts immobiliers et donc la capacité d’emprunt des Français s’est renforcée. À ce sujet, il est possible de contacter HelloPret pour vous aider à trouver le meilleur prêt immobilier. L’aide d’un courtier en prêt immobilier peut vous faire bénéficier d’encore plus d’avantages lorsque vous décidez de contracter un crédit.

Conditions d'emprunt prêt immobilier

L’assouplissement des conditions d’emprunt

En 2021, dans le contexte de la pandémie, pour impulser du dynamisme au marché immobilier, le HCSF a assoupli les conditions à remplir pour accéder aux crédits. L’une des mesures phares prises par l’institution durant cette période concerne le taux d’endettement maximal des emprunteurs. Il est porté à 35 %.

Par ailleurs, la durée d’emprunt pour l’immobilier neuf est passée à 27 ans. De ce fait, de plus en plus de Français se sentent motivés pour conclure des emprunts. En effet, avec une durée d’emprunt de 27 ans, ils peuvent reconstituer leur patrimoine et disposer du temps nécessaire pour le remboursement.

La réduction des taux d’emprunt

Par rapport au mois de décembre 2020, le taux de prêt a baissé en moyenne de 0,04 %. Cette diminution provoque une réduction du coût global du crédit. Dans le même temps, on constate une augmentation de la capacité d’emprunt des Français pour l’acquisition de résidence principale et pour effectuer des investissements locatifs.

S’il est vrai que d’un point de vue global, la capacité d’emprunt général a augmenté, il convient de souligner qu’il faut faire une approche au cas par cas. Concrètement, pour un ménage ou un particulier A, la situation n’est pas forcément la même que pour un ménage ou un particulier B. Pour cause, plusieurs éléments sont considérés pour déterminer la capacité d’emprunt :

  • les revenus de l’emprunteur,
  • les charges de l’emprunteur,
  • la durée de remboursement à laquelle consent l’emprunteur,
  • l’épargne que l’emprunteur peut injecter dans son projet immobilier.

Avec ces éléments, les emprunteurs peuvent aisément se tromper dans le processus pour choisir le prêt immobilier qui correspond à leur profil. Pour éviter cette situation, il est préférable de se faire aider dans la démarche de choix du prêt par un courtier immobilier compétent.

Si la capacité d’emprunt des Français augmente, c’est en raison de la conjoncture économique. L’assouplissement des conditions d’emprunt et la baisse du taux de prêt sont également des éléments qui ont fait augmenter cette capacité d’emprunt.


Rubrique : Crédit et emprunt bancaire

Laissez un commentaire