Affacturage : le DSO en 4 points

Le 7 avril 2022 par Sophie Faubers | Reply

Le DSO correspond au délai moyen de paiement des factures des clients. L’objectif des entreprises est de réduire ce DSO. En effet plus ce dernier sera faible plus le paiement des clients est court. Pour ce faire, vous pouvez envisager la diversification des moyens de paiement, l’affacturage, la mise en place d’une nouvelle politique de recouvrement ou encore la diminution du délai de paiement, entre autres.

La notion de DSO et ce qu’elle signifie

Le Days Sales Oustanding (DSO) représente le délai moyen de paiement clients. Également appelé Nombre de Jours de Crédits Clients (NJC), il s’agit d’un indicateur qui vous aide à connaître la durée moyenne entre l’émission d’une facture et son encaissement. Cet indicateur est souvent utilisé par les entreprises qui proposent la vente à crédit à leurs clients. Pour l’évaluer, vous devez considérer les acomptes, le nombre moyen de jours de retard de paiement ainsi que le délai de paiement consenti aux clients.

Plus le DSO est faible, plus le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) de l’entreprise est faible. Toutefois, dans le cas contraire, plus le DSO est élevé, plus le BFR augmente.

Les enjeux d’un suivi rigoureux du DSO

Le DSO est un indicateur non négligeable pour mesurer la performance financière de votre entreprise. En connaissant sa valeur, vous arriverez à évaluer le délai de paiement effectif de vos clients. Il vous aide ainsi à adapter votre gestion pour limiter les dettes et fidéliser par la même occasion les clients.

En matière de performance, le DSO est la pièce maîtresse qui détermine votre capacité à recouvrir rapidement les créances auprès de la clientèle. Selon le résultat de l’analyse de ce paramètre, vous procéderez au changement de votre stratégie pour éviter tout risque.

Les techniques pour réduire le DSO

Si après évaluation vous remarquez que votre DSO est assez élevé, nous vous conseillons de suivre les conseils ci-dessous.

Diversifiez les moyens de paiement

Pour une société qui souhaite étendre ses activités à des cibles plus variées, il est important de proposer diverses méthodes de paiement à la clientèle. Cela permet non seulement de toucher un grand nombre de potentiels acheteurs, mais aussi de vite rentrer en possession de votre argent.

Mettez en place l’affacturage

Cette technique vous permet d’obtenir un financement quasi-immédiat des factures cédées à une société d’affacturage. En optant pour ce financement court terme, l’entreprise reçoit le paiement des créances clients cédées en maximum 48 heures. Ainsi, son DSO est optimisé puisque le délai de paiement est réduit à 2 jours. En plus du financement, les entreprises le souhaitant peuvent externaliser la gestion de leurs poste clients (lettrage, relance et recouvrement). Enfin, dans certains contrats d’affacturage, une assurance-crédit est également mise en place et elle protège l’entreprise contre le risque d’impayés. Pour une meilleure gestion de vos finances, il est donc possible de mettre en place un contrat d’affacturage : vous pouvez notamment solliciter les services de Factorland, une entreprise experte dans le courtage en affacturage.

Repensez la politique de recouvrement

Pour une bonne santé de vos finances, il est conseillé d’automatiser le processus de recouvrement des crédits. Si vous ne disposez pas de ressources nécessaires pour le faire, vous pouvez confier cette tâche à une entreprise externe. Cela augmente les chances d’être payé dans un bref délai.

Diminuez le délai de paiement consenti aux clients

Aujourd’hui, la majorité des entreprises règlent leurs factures à leur échéance maximale. Réduire ce délai permet de réduire votre DSO. De plus, il est possible d’ajuster le délai de paiement par client ou par catégorie de clients (TPE et PME, grands comptes, entreprises publiques, etc.).

Le DSO, un élément important pour recouvrir les créances de votre entreprise

La méthode de calcul du DSO d’une entreprise

La plupart du temps, le calcul du DSO se fait de deux différentes manières. Il s’agit du calcul par la méthode standard et celui par épuisement du CA ou le Count Back.

Calcul du DSO par la méthode standard

La méthode standard ou comptable est la plus utilisée par les entreprises. Elle se base sur le bilan comptable ainsi que le compte de résultats. Sa formule est la suivante : DSO = (Créances en TTC x Nombre de jours) / Chiffre d’affaires.

Cette méthode de calcul est non seulement simple, mais elle est aussi la mieux indiquée pour vous aider à déterminer le rapport entre le chiffre d’affaires et l’encours financier de l’entreprise. Cependant, bien qu’elle soit très avantageuse, le résultat fourni n’est applicable que sur une période donnée. Sa volatilité n’aide pas à faire une évaluation sur le long terme, surtout si le chiffre d’affaires de l’entreprise change constamment.

Calcul du DSO par la méthode du Count Back

Ici, il s’agit d’une méthode très complexe, mais son application peut s’étendre sur le long terme, contrairement à la méthode standard. Pour faire ce calcul, vous aurez à soustraire de l’encours de chaque période le chiffre d’affaires TTC additionné au nombre de jours du mois correspondant jusqu’à épuisement.

La formule serait donc : DSO= Encours clients – (chiffre d’affaires TTC du mois actuel + Chiffre d’affaires du mois M1).


Rubrique : Comptabilité, gestion et audit

Laissez un commentaire