Comment remplir un chèque : à savoir pour écrire un chèque !

Le 5 novembre 2020 par Sophie Faubers | Reply
écrire un chèque

Avec le développement de l’outil numérique, de moins en moins d’individus utilisent le chèque pour régler leurs dépenses courantes. Avec un smartphone et une bonne connexion, il est aujourd’hui possible de payer la plupart de ses achats sans même avoir besoin d’un stylo ou d’une carte bancaire. Néanmoins, les habitudes ont la vie dure et on se sert encore de moyens de paiement historiques comme le chèque pour régler certaines dépenses particulières.

Le chèque est encore très utilisé pour payer son loyer, les honoraires du médecin ou encore les frais scolaires. Il peut également être utile pour échelonner un paiement sur une année complète et permettre à votre interlocuteur d’endosser les paiements au fur et à mesure de la fourniture d’un service par exemple. Pour ceux qui l’utilisent peu, voire jamais, remplir un chèque n’est pas forcément aisé. Il était donc important de faire un article sur le sujet. Revue de détails.

Remplir un chèque étape par étape

On recommande de toujours remplir un chèque en commençant en haut à gauche puis de poursuivre dans le sens de lecture classique afin de ne rien oublier. Inscrivez d’abord le montant en toutes lettres, sans oublier les centimes et remplir l’espace restant d’un trait. Inscrivez ensuite le nom du bénéficiaire après la préposition « à ». S’il s’agit d’une entreprise, c’est ici que vous devrez indiquer l’ordre fourni par la société. Reportez enfin le montant dans la case de droite.

Juste au dessous, vous devrez écrire le lieu d’émission du chèque, c’est à dire la commune où a lieu la transaction. Encore au dessous, suivant le mot « Le », vous écrirez la date du jour de remise de chèque au destinataire. Il ne vous reste plus qu’à détacher le chèque avant de signer, pour ne pas que cette signature se retrouve mécaniquement imprimée sur le chèque suivant. Dernière étape, remplissez la souche du talon avec la date et l’ordre du bénéficiaire.

remplir un chèque

La signature du chèque, l’étape essentielle

La signature du chèque est une étape clé car c’est elle qui valide son authenticité. Vous devrez donc toujours apposer votre signature en dernier lieu et seulement après avoir vérifié que vous avez rempli correctement votre chèque. Signez avec soin car si votre marque est trop différente de celle que vous avez inscrit au bas des documents vous permettant l’ouverture de votre compte, cela peut constituer un motif de refus de la banque.

De même, l’opération doit être effectuée uniquement après avoir détaché le chèque de son carnet. En effet, en cas de vol ou de perte de votre chéquier et si votre signature est visible en relief, la personne qui le récupère n’aura aucun mal à imiter votre signature et pourra donc potentiellement usurper votre identité pour régler des achats. Au moment de remplir un chèque, soyez donc soigneux, appliqué et efficace, votre sécurité financière en dépend !

Conseils de sécurité lors du remplissage du chèque

En plus de l’indispensable détachage du chèque avant la signature, il existe plusieurs moyens pour se protéger contre la fraude au moment de remplir un chèque . D’abord, veillez à toujours utiliser un stylo bille noir ou bleu non effaçable pour éviter la falsification. Ne faites pas de rature ou de surcharge sur le chèque et veillez à ne laisser aucun blanc, ni au niveau de l’emplacement dédié au nom du bénéficiaire, ni à l’endroit où vous inscrivez le montant du chèque.

Pour vous protéger de l’usurpation d’identité, il peut être utile de disposer de plusieurs signatures. Le mieux est de fournir à votre banque une marque différente de celle de votre pièce d’identité afin de confondre les voleurs qui souhaiteraient endosser un de vos chèques après avoir pris votre sac à mains par exemple. Par ailleurs, il est impératif de ne jamais signer des chèques vierges à l’avance car un chèque est endossable dès que votre signature y est apposée !


Rubrique : Banque

Laissez un commentaire