Comment réduire ses impôts ?

Le 7 avril 2021 par Sophie Faubers | Reply


Si les impôts contribuent au bon fonctionnement de l’État, il ne faut pas perdre de vue qu’ils coûtent parfois très cher aux contribuables. C’est fort de cette réalité que de plus en plus de Français cherchent à réduire leurs impôts. Si vous êtes également dans ce cas, sachez qu’il existe dans l’Hexagone près de 400 niches fiscales qui vous permettent de réduire considérablement vos impôts. Nous vous en présentons quelques-unes.

L’assurance-vie

L’assurance-vie est l’un des placements préférés des épargnants français. Détenu par près de 45% de Français, l’assurance-vie est un produit d’épargne sur le long terme auquel vous souscrivez auprès d’un assureur en lui versant des primes. Ce dernier s’engage alors à vous verser une rente ou un capital à la fin d’une échéance préalablement définie. En règle générale, la durée d’un tel contrat d’assurance est de 8 ans, avec possibilité de reconduction chaque année.

L’assurance-vie, comme d’autres produits bancaires et investissements, vous permet de réduire vos impôts. De facto, en plus de combiner performance et sécurité, les intérêts générés par l’assurance-vie sont soumis aux prélèvements sociaux de 17,2% et à l’impôt sur le revenu. Le taux d’imposition ici est tributaire de la date d’ouverture de votre contrat.

De plus, vous avez la possibilité de choisir une imposition selon le barème de l’impôt sur le revenu ou sur la base du prélèvement forfaitaire obligatoire. Dans le premier cas, vos bénéfices seront associés à votre revenu fiscal de référence. Vous serez alors imposé conformément à votre tranche d’imposition. Dans le second cas, le taux d’imposition est tributaire de l’ancienneté de votre contrat. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à vous rendre sur GotoInvest, le site le plus complet en gestion de patrimoine et défiscalisation en France.

La loi Pinel

L’investissement immobilier dans le neuf est l’un des meilleurs moyens pour réduire vos impôts. Si vous construisez ou rénovez un bien immobilier dans le but de le louer, la loi Pinel vous propose une réduction d’impôt sur le montant de l’imposition proportionnel au prix de revient du bien. Le taux de réduction auquel vous pouvez prétendre dépend de la durée de la location. Si votre bien immobilier se trouve en France métropolitaine, vous bénéficiez d’une réduction fiscale de :

  • 12% du prix de revient pour 6 années de location,
  • 18% du prix de revient pour 9 ans de location,
  • 21% du prix de revient pour un engagement de 12 ans.

Dans les territoires ultra-marins, ces taux sont respectivement de 23, 29 et 32% pour les mêmes durées de location. Par ailleurs, entre la première et la 9ème année, vous économisez 2% du prix de revient annuel sur le montant dû à l’administration fiscale. Entre la 10ème et la 12ème année, elle passe à 1%.

comment réduire ses impôts

Les SCPI fiscales

À mi-chemin entre placement financier et placement immobilier, les SCPI fiscales sont un placement via lequel vous achetez les parts dans des sociétés civiles de placement immobilier. Du point de vue de la rentabilité, de la mutualisation des risques ou de la gestion locative, les SCPI présentent d’indéniables atouts. Cependant, ils sont également très avantageux en termes de fiscalité.

Effectivement, cette alternative à l’investissement dans la pierre vous permet de bénéficier des avantages fiscaux inhérents à l’immobilier neuf. En SCPI fiscales, les fonds sont collectés pour acquérir des biens immobiliers neufs qui sont mis en location pour que vous bénéficiiez de votre quote-part de loyers.

La réduction d’impôt s’applique alors immédiatement sur vos revenus annuels. Mieux, vous avez la possibilité d’accorder le montant de vos souscriptions avec votre besoin de défiscalisation, dans une limite minimum cependant. De plus, si vous souhaitez optimiser fiscalement votre placement immobilier, les SCPI sont une bonne solution. De fait, vous pouvez mettre vos parts de SCPI dans une assurance-vie.

Les dons aux associations et partis politiques

Vous pouvez prétendre à des réductions d’impôts si vous faites des dons à des associations européennes telles que la Croix Rouge, les Restaurants du Cœur et autres associations à but non lucratif et essentiellement philanthrope. En effectuant des versements à un parti politique, vous pouvez aussi bénéficier d’une réduction d’impôts.

À noter toutefois que ces réductions sont limitées à un plafond. Par exemple, le montant des dons en une année pour un ou plusieurs partis est plafonné à 7.500 euros par personne et à 15.000 euros par an par foyer fiscal. Aussi, la réduction peut être de 66% des sommes versées dans la limite de 20% de revenu imposable. Au-delà de 20%, l’excédent est reporté sur les 5 années suivantes par l’administration fiscale, avec à la clé des réductions d’impôts.


Rubrique : Impôts, défiscalisation et fiscalité

Laissez un commentaire