L’assurance dommage ouvrage en Martinique

Le 19 novembre 2019 par Sophie Faubers | Reply


La construction d’une habitation est une belle aventure, mais elle n’est pas dénuée de tous risques. Parfois de mauvaises surprises entrent en ligne de compte. Pour la tranquillité, divers contrats sont proposés. L’assurance dommage ouvrage en Martinique est une protection qui permet au particulier d’être rapidement indemnisé en cas de malfaçons rentrant dans le cadre de la garantie décennale.

Les mêmes exigences en Martinique qu’en métropole

L’assurance dommage ouvrage en Martinique répond aux mêmes règles que celles valables en métropole. La seule différence réside dans les obligations techniques liées à la réglementation thermique et antisismique ou anticyclonique.

  • Vous faites construire ou vous réalisez des travaux de rénovation dans votre maison en Martinique, votre banque va vous demander de souscrire une assurance dommage ouvrage. C’est la condition pour un accord de financement.
  • Comme en métropole, elle est obligatoire pour toutes les personnes qui font construire une maison ou qui réalisent des travaux de rénovation.
  • Elle doit être souscrite avant l’ouverture du chantier.

À quoi sert une assurance dommage ouvrage ?

Cette assurance permet le remboursement rapide en cas de malfaçons importantes. Elle protège le propriétaire en cas de vices de construction, d’affaissement de l’habitation, des fuites à la toiture, des fissures sur les murs, de l’infiltration d’eau sur la façade, d’un défaut d’étanchéité des menuiseries extérieures. En un mot, elle garantit les dommages qui mettent la solidité de l’ouvrage en péril.

Si vous recherchez un assureur en Martinique, vous pouvez avoir recours à un courtier ou faire une simulation en ligne. Des experts pourront vous conseiller pour trouver le contrat le plus adapté à votre situation. Les règles et les obligations de l’assurance ouvrage dommage du côté de la Martinique sont les mêmes que celles de la France métropolitaine. Le prix de cette assurance peut atteindre 8 à 10% du coût de la construction, des travaux de rénovation, mais la refuser, c’est être confronté à d’importants risques.


Rubrique : Assurance, mutuelle et assurance vie

Laissez un commentaire