Horizon Europe, prochain programme pour la recherche et l’innovation

Le 29 mai 2020 par Sophie Faubers | Reply
horizon europe

Horizon Europe est le prochain programme européen de recherche et d’innovation qui suivra l’actuel Horizon 2020. Dans le cadre du prochain budget à long terme de l’UE pour la période entre 2021 et 2027, Horizon Europe est doté d’un budget proposé de 100 milliards d’euros, ce qui en fait sans doute le programme de recherche et d’innovation le plus ambitieux jamais réalisé.

Les nouvelles composantes

Horizon Europe s’appuie sur le succès des programmes-cadres précédents, mais introduit également un ensemble de nouvelles composantes :

  • Introduction d’un Conseil européen de l’innovation (actuellement un projet pilote pour 2018-2020) soutenant l’innovation de rupture et aidant les start-ups et les entreprises à développer leurs idées. Parmi les nouvelles mesures figurent un instrument de financement pour les activités de démarrage et un autre pour les activités de développement et de déploiement sur le marché.
  • Des missions de recherche et d’innovation à l’échelle de l’UE ciblant les défis sociétaux et la compétitivité industrielle qui sont conçues conjointement avec les citoyens, les parties prenantes, le parlement européen et les États membres.
  • L’accent est mis sur l’ouverture, le principe de la « science ouverte » étant au cœur d’Horizon Europe, ce qui implique un accès ouvert aux publications, aux données et aux plans de gestion des données de recherche.
  • Une nouvelle approche des partenariats, en rationalisant le nombre de partenariats que l’UE développera ou co-financera avec des partenaires de l’industrie, de la société civile et des fondations de financement, pour une efficacité et un impact accrus.
  • Une réduction de la charge administrative pour les bénéficiaires et les administrateurs de programmes grâce à des règles plus simples.
recherche et innovation

Les 3 piliers du programme Horizon Europe

Comme Horizon 2020, le nouveau programme sera également mis en œuvre par l’intermédiaire de trois piliers : le pilier « Science ouverte » soutient les projets de recherche exploratoire, le pilier « Défis mondiaux et compétitivité industrielle » s’intéresse aux défis sociétaux et aux technologies industrielles, et le pilier « Innovation ouverte » est axé sur l’intensification des percées et des innovations créatrices de marché. Les trois piliers seront étayés par des activités visant à renforcer l’Espace européen de la recherche.

Si l’on considère le programme d’un point de vue régional, certaines caractéristiques présentent un intérêt particulier pour les décideurs politiques et les parties prenantes des projets de recherche et d’innovation d’Interreg Europe. Si Horizon Europe restera clairement axé sur le soutien de l’excellence européenne en matière de recherche et d’innovation, sur la compétitivité industrielle européenne et sur la réponse aux défis mondiaux, il existe des liens naturels avec la dimension de la politique régionale. Il s’agit par exemple du rôle des écosystèmes régionaux de Recherche, Développement et Innovation dans le soutien et l’accélération de la diffusion et de l’adoption des technologies par les PME régionales, de l’identification, grâce aux exercices de cartographie régionale du S3, des possibilités de stratégies communes de recherche et d’innovation et du développement de consortiums de financement d’Horizon Europe. Ensemble, ces actions peuvent contribuer au renforcement de l’Espace européen de la recherche.

En outre, la nouvelle « approche basée sur la mission » peut être utilisée par les régions pour les aider à aligner leurs propres priorités régionales sur les priorités du niveau européen. Le cadre et le contexte fournis par les missions à l’échelle de l’UE peuvent renforcer la pertinence et la visibilité des priorités régionales telles qu’elles sont exprimées dans les stratégies S3 ; leur poursuite peut contribuer au succès de la mission globale.
Certains des objectifs clés des projets de recherche et d’innovation d’Interreg Europe sont des facteurs qui seront essentiels à la réussite d’Horizon Europe. Une infrastructure régionale de recherche et d’innovation solide et le renforcement des liens entre les acteurs de la triple hélice dans les écosystèmes régionaux pour une co-création et un transfert de technologie efficaces.

Par ailleurs, les cinq groupes de défis et de technologies abordés dans le deuxième pilier, « Santé », « Société inclusive et sûre », « Numérique et industrie », « Climat, énergie et mobilité », et « Alimentation et ressources naturelles » sont des thèmes qui trouvent un écho dans un certain nombre de projets Interreg Europe et de stratégies régionales de spécialisation intelligente. Un certain nombre de partenariats Interreg Europe axés sur la santé ont déjà mis en œuvre des activités de coopération plus étroite qui visent notamment les mécanismes de financement d’Horizon 2020 et d’Horizon Europe. En attendant, les partenariats thématiques sur la compétitivité des PME seront très intéressés par la gamme de nouveaux outils qui seront mis à disposition pour aider les PME à croître et à se développer.

La collaboration interdisciplinaire, intersectorielle et politique souvent recherchée par les partenariats Interreg Europe, par exemple par le biais de la coopération entre clusters et de la création de nouvelles chaînes de valeur, sera également un ingrédient essentiel pour que le deuxième pilier d’Horizon Europe ait un impact élevé et réalise le potentiel d’innovation combiné de différents secteurs.

L’apprentissage interrégional et les améliorations des instruments politiques apportées par les partenariats Interreg Europe dans le domaine de la recherche et de l’innovation peuvent aider les acteurs régionaux tels que les instituts de recherche, les organisations de transfert de technologie, les universités et les PME à mieux relever les défis et à récolter les bénéfices de la participation à Horizon Europe.

En effet, les régions sont bien placées pour rassembler et exprimer les besoins en matière de recherche et d’innovation selon leur perspective « ascendante » et axée sur la demande, qui peut être liée aux défis – ou missions – « descendants » envisagés dans le cadre du nouveau programme-cadre. En complément des activités de coopération soutenues par Interreg Europe, les discussions au sein des partenariats de projet peuvent également aider à identifier le type de financement et les instruments de financement qui créent une valeur ajoutée régionale et européenne. Les échanges interrégionaux peuvent également contribuer, grâce au soutien de la plateforme d’apprentissage politique, à sensibiliser au nouveau programme et à poursuivre le développement de synergies entre les différents instruments de financement.

Des liens efficaces et opérationnels avec d’autres futurs programmes de l’UE tels que la politique de cohésion sont présentés comme une ambition et une priorité explicites pour le nouveau programme de recherche et d’innovation, reconnaissant l’importance d’aider les régions à s’engager dans l’innovation. La proposition Horizon Europe indique également que le Fonds européen de développement régional soutiendra la construction d’écosystèmes de recherche et d’innovation dans les États membres. Ce soutien se manifeste en termes d’infrastructures, de ressources humaines, de modernisation des secteurs public et privé, et de réseaux de coopération interrégionale, tels que les structures de clusters.


Rubrique : Investissements et placements financier

Laissez un commentaire