Faut-il vendre son or à sa banque ou à un intermédiaire spécialisé ?

Le 26 août 2016 par Sophie Faubers

Bijoux en or, napoléons, autres pièces : les particuliers ont souvent des objets en or, qu'ils souhaitent revendre, parce qu'ils n'aiment plus l'objet et ne veulent pas immobiliser sa valeur, ou pour faire face à des difficultés personnelles.

La question se pose alors : où vendre cet or ?

Bien qu'il soit très transparent, avec des cotations publiques, le marché de l'or n'est pas centralisé. On peut donc acheter et vendre son or au plus offrant, le choix est vaste entre les courtiers, les boutiques qui font à la fois du prêt sur gage et du rachat d'or, les sites en lignes spécialisés.


Et bien sûr, votre agence bancaire.

Acheter et vendre de l'or à sa banque

Il est en effet possible de faire cette transaction à la banque.

Lorsque vous décidez d'investir dans de l'or physique, il vous est possible de vous adresser à votre chargé de compte, qui vous fera une offre en fonction des cours pratiqués par sa banque.

L'avantage est que vous pouvez laisser directement votre or dans le coffre de la banque, même dans le coffre central de la banque, sans avoir besoin de vous le faire livrer pour le déposer dans votre propre coffre. Néanmoins, si un des motifs qui vous pousse à investir dans de l'or est la méfiance vis-à-vis du système bancaire, vous préférerez déposer votre or ailleurs.

Quoi qu'il en soit, au moment de la revente, vous pouvez vous adresser à votre banque. La loi Hamon impose en effet que le contrat de vente d'or précise les modalités de rachat ultérieures. Le prix de rachat au moment où vous passez votre transaction doit aussi être affiché, ce qui vous permet d'estimer la marge que prend votre banque (similaire à la différence entre taux d'achat et de vente pour les devises).

Néanmoins, cette possibilité reste limitée aux lingots et aux pièces comme le Napoléon. Le personnel des agences bancaires n'est pas spécialiste en orfèvrerie ou en antiquités, et si vous arrivez avec les bijoux de votre grand-mère, vous allez très certainement vous faire éconduire !

Les autres solutions pour vendre de l'or

Dès lors que votre or se présente sous une forme qui peut modifier la valeur de base du métal, c'est-à-dire toutes les pièces qui ont une valeur de collection intrinsèque, liées à leur rareté ou à leur apparence, les médailles, les bijoux… l'expertise est plus difficile.

Par exemple, dans le cas d'un rachat de bijou, l'estimation du poids doit prendre en compte celle des pierres précieuses. Le titrage peut être plus difficile à vérifier, surtout s'il s'agit d'un bijou ancien, ou originaire d'un pays dont les poinçons sont peu connus.

Vous pouvez vous adresser à un courtier ou à un site en ligne qui fera une estimation basée uniquement sur le poids de l'or. En effet, pour lui, l'objet n'a pas vocation à être revendu en l'état, mais à être fondu.

Si vous pensez que votre bijou a une valeur réelle plus importante que son poids d'or, grâce à la qualité du travail d'orfèvrerie ou des pierres, vous pouvez alors vous adresser à un bijoutier, qui vous en fera une estimation.

Rien ne prouve qu'elle sera plus élevée : en effet, le bijoutier prend une marge nettement supérieure à celle d'un courtier, parce qu'il risque de garder le bijou beaucoup plus longtemps. Au lieu de le fondre immédiatement, il va attendre de trouver un acheteur intéressé. Sa marge rejoint celle des antiquaires, et le prix offert ne dépassera jamais la moitié du prix auquel il compte revendre le bijou !

En conclusion, lorsque vous souhaitez revendre de l'or, vous pouvez vous adresser à votre banque pour les lingots et les napoléons (même si vous avez acheté l'or ailleurs). Pour tout autre type d'objet, il faudra vous adresser à un courtier.


Rubrique : Banque commerciale