Le contrat d’assurance vie : tout ce qu’il faut savoir sur ce dispositif d’épargne

Le 30 mars 2021 par Sophie Faubers | Reply

contrat assurance vie
Fin janvier 2021, les encours des contrats d’assurance vie en France étaient estimés à plus de 1 700 milliards d’euros. C’est clairement le premier moyen d’épargne dans l’hexagone. Les contrats d’assurance vie existent sous trois formes : l’assurance en cas de décès, l’assurance en cas de vie et le contrat mixte de vie et de décès. Autant qu’ils sont, ces types de contrats d’assurance vie garantissent une rente ou un versement d’un capital au souscripteur ou au bénéficiaire désigné par le souscripteur. Quel est le plafond de versement en assurance vie ? Peut-on espérer des intérêts sur un contrat d’assurance vie ? Cet article vous détaille tout sur l’assurance vie.

L’assurance vie est dite multisupport

On dit que l’assurance vie est multisupport puisque ce contrat donne la possibilité d’être investi dans deux types de support : en fonds euros et en unités des comptes.

  • Être investi en fonds euros: la gestion des fonds euros sont à l’actif de l’assureur qui se charge de les investir uniquement en obligations d’États européens. Certains fonds euros peuvent aussi être partiellement investis en immobilier ou en actions (on parle de fonds dynamique). Le fonds euro garantit le capital investi et grâce à l’effet cliquet, les intérêts sont capitalisés et le patrimoine ne cesse de progresser chaque année.
  • Être investi en unités de compte (UC) : les unités de compte sont des fonds en obligations, immobiliers, actions ou monétaires qui servent à dynamiser votre épargne. Avec ces unités de compte, il y a un risque de perte en capital. Cependant, le souscripteur peut espérer de meilleurs profits sur le long terme.

assurance vie

Quel est le plafond de versement en assurance vie ?

Il n’existe aucun plafond de l’assurance vie pour les versements. Le versement minimum à l’ouverture est autour de 100 euros. Le souscripteur peut, s’il le désire, choisir de gonfler son capital en ajoutant de façon régulière (versements programmés) ou ponctuelle (versement libre) des primes. Pour placer le capital dans un contrat d’assurance vie, le souscripteur dispose de trois solutions différentes.

  • Placement sur un fonds sécurisé et garanti: il s’agit du fonds euro et on parle ici d’un contrat d’assurance vie monosupport.
  • Placement en partie en unités de compte et en partie sur le fonds en euros: ici, le placement du capital est effectué sur des produits un peu plus complexes comme les fonds communs de placement ou les actions.
  • La possibilité d’investir toute l’épargne en unités de compte (UC) : bien que ce choix comporte des risques, il offre de meilleures perspectives de rendement.

Y a-t-il de plafonds sur les intérêts pour un contrat d’assurance vie ?

Si le souscripteur choisit l’option de placer tout ou une partie de son capital sur le fonds en euros, il pourra percevoir des intérêts chaque année auprès de son assureur. Ces intérêts ne sont pas plafonnés, mais dépendent en partie des résultats du fonds euros de l’assurance vie. En pratique, le taux dépasse rarement les 2 %. Ce taux est toutefois supérieur à celui des livrets.

De même, si le souscripteur opte pour le placement d’une partie de son capital en unités de compte, il pourra espérer quelques gains ou rendements. Ces gains ne sont nullement plafonnés que ce soit à la hausse ou à la baisse. Les supports en actions peuvent délivrer des performances à 2 chiffres les bonnes années.


Rubrique : Assurance, mutuelle et assurance vie

Laissez un commentaire