Le cas d’un emprunt pour une SCI immobilière

Le 15 juillet 2016 par Sophie Faubers

Une Société Civile Immobilière aura l’occasion d’emprunter de l’argent auprès d’une banque, mais ce ne sont pas les finances de l’entreprise qui seront scrutées dans le moindre détail.


La santé financière des actionnaires sera étudiée

Contrairement aux idées reçues, les banques n’auront pas tendance à valider un emprunt en se focalisant uniquement sur la SCI immobilière. En réalité, les capacités de remboursement de chacun des actionnaires seront étudiées en profondeur. L’objectif pour un tel établissement consiste à savoir si l’un des membres de la société aura la possibilité de prendre en charge le défaut de paiement d’un autre. Pour que le crédit soit validé, il est judicieux que tous les protagonistes mettent en avant une santé financière intéressante. Dans le cas contraire, la validation pourrait s’avérer complexe, mais pas impossible.

Généralement, les membres de la SCI doivent effectuer une demande d’emprunt de leur côté avec, bien sûr, un apport personnel. Il est relativement rare dans le domaine de l’immobilier qu’un crédit soit accepté sans cette somme d’argent.

Un membre de la SCI pourra faire face aux difficultés d’un autre

Les démarches peuvent s’avérer complexes, un site spécialisé dans les conseils pour les SCI peut s’avérer intéressant. Il aura la particularité d’énoncer tous les cas de figure afin d’orienter les internautes dans la bonne direction. Il est important de noter que tous les actionnaires seront responsables des dettes, il faut étudier au préalable la situation pour se diriger vers le chemin le plus adapté. Un emprunt n’est jamais anodin, il est en mesure d’entraîner des conséquences désastreuses si toutefois la situation n’était pas maîtrisée de A à Z.

En parallèle, la souscription à une assurance emprunteur sera largement conseillée, elle apporte une sécurité supplémentaire en cas de défaut de paiement. Elle pourra prendre le relais si toutefois les finances de l’un des membres ne sont pas celles escomptées.

La SCI sera scrutée dans le moindre détail

Si tous les actionnaires ont une bonne capacité d’emprunt, ils doivent se diriger vers la même banque. Cette dernière aura plus de facilité à accorder un prêt si elle s’occupe de tous les membres de la SCI surtout si la somme est dédiée au financement des parts de chacun. Dans tous les cas, l’établissement s’attardera sur les statuts de la Société Civile Immobilière pour rechercher une éventuelle faille susceptible de provoquer quelques difficultés lors du remboursement. Le gérant sera donc invité à faire ses preuves, car désormais un emprunt est beaucoup plus complexe à obtenir.


Rubrique : Banque commerciale