Comment bien assurer sa succession à moindre frais

Le 18 juillet 2019 par Sophie Faubers | Reply

assurer sa succession à moindre frais
Lorsque vient à s’approcher l’issue fatale qui tous nous attend, l’une des préoccupations principales de celui qui possède un patrimoine à gérer est de transmettre ses biens à ses héritiers tout en leur économisant un maximum de droits de succession. Ces frais peuvent s’avérer, in fine, représenter une part importante de ce que vos héritiers percevront lors de la succession si bien qu’il peut ne plus leur rester grand chose de vous. Aussi est-il judicieux de trouver des alternatives à la succession classique afin de leur éviter tous ces déboires.

La donation de son vivant

La donation de votre vivant est une solution qui se répand et devient de plus en plus classique. Le principe est très simple, vous donnez à un ou plusieurs héritiers des biens vous appartenant, numéraire ou immobilier. À la différence du classique testament, la donation se fait avant votre décès et, de plus, est irrévocable. C’est-à-dire que vous ne pourrez pas, ensuite, récupérer cette donation. Cette donation se fait devant notaire mais vous décidez de ce que vous donnez, et à qui. Si la donation du vivant est taxée, les droits y sont inférieurs à ceux de succession et, de plus, les membres de votre famille, en fonction de votre lien de parenté, bénéficient d’un abattement. Ce qui favorise vos héritiers directs.

La Société Civile Immobilière Familiale

Autre possibilité, dans le cadre d’un bien immobilier, la solution est de créer une SCI familiale. Une SCI classique est une entreprise permettant la gestion collective d’un bien. Dans le cadre d’une SCI familiale, elle regroupe les membres d’une même famille et facilite la succession grâce à de simples donations de parts réduisant de façon conséquente les droits. Vos héritiers pourront, également, se retrouver dans une structure stable et adaptée à la gestion d’un bien, de façon bien plus efficiente que le classique régime de l’indivision.


Rubrique : Impôts, défiscalisation et fiscalité

Laissez un commentaire