Comment gérer une communication de crise ?

Le 25 janvier 2023 par Sophie Faubers | Reply

gestion communication

Pour gérer une communication de crise, il faut avoir pris le temps de vous y préparer et d’y préparer toute votre équipe. C’est de cette façon que vous pourrez éviter toutes les décisions hâtives et les mauvaises répercussions. Certains points et certaines étapes doivent alors être pris en compte et être respectés pour l’avenir de l’entreprise.

Quelle méthode pour préparer une communication de crise ?

Pour préparer une communication de crise, tous les professionnels doivent mettre des plans en action afin de savoir exactement comment gérer les crises lorsqu’elles surviennent. Savoir anticiper est la meilleure façon de surmonter une situation pour lui éviter le maximum de risques.

En effet, si les entreprises ne s’y préparent pas, elles ne peuvent pas assurer une bonne gestion de la communication de crise ! Les erreurs vont alors s’accumuler, tout comme les retombées…

Les équipes et dirigeant(s) doivent former un seul corps pour la préparation de la communication de crise pour la mettre en place efficacement et pour savoir pointer du doigt les faiblesses. C’est alors un véritable esprit d’équipe et de coordination qui se met en place ! La communication de crise est alors essentielle pour se préparer à des situations complexes, mais aussi pour que chacun connaisse son rôle au moment venu.

Pour assurer la pérennité et le développement de votre activité, nous vous d’établir un diagnostic précis qui permet de révéler toutes les incohérences et tous les manques à rectifier.

communication de crise

Comment mettre en place une communication de crise ?

Pour mettre en place une communication de crise, il faut alors mettre en application 4 actions clés : 

  • Faire remonter l’information,
  • Identifier les acteurs internes et externes,
  • Définir les messages forts à transmettre,
  • Anticiper et gérer les réactions.

Pour mettre en place votre communication de crise de manière optimale, pour qu’elle soit la plus efficace possible, la deuxième et la troisième étape sont importantes. Elles sont considérées comme étant les points de bascule.

Ce sont de véritables enjeux puisque le moindre faux pas peut avoir de lourdes conséquences : des mots mal choisis, une gestuelle et/ou une posture inadaptée, une intonation de voix mal maîtrisée… Comme vous le savez, la concurrence et les médias ne loupent rien ! Il faut donc éviter de louper quelque chose.

En somme, tous les éléments qui peuvent nuire à la stratégie de votre communication de crise doivent être pris en compte. C’est d’ailleurs à ce moment précis que vous pourrez savoir si vous l’avez correctement appréhendée.

Comment bien gérer l’après-crise ?

Une bonne communication de crise, c’est aussi savoir gérer l’après. En effet, c’est un moment qui va être tout aussi important puisqu’il va permettre de faire le point, de prendre du recul, et d’analyser les points à améliorer ou à revoir. Quelle que soit la situation, plusieurs conclusions sont possibles : les retombées ont été limitées, la crise a été détournée, ou la crise a été évitée.

N’oubliez pas qu’une gestion de crise ne se limite pas au moment où le bateau tangue le plus. Il faut en effet être aux aguets et s’attendre à d’autres vagues. Par ailleurs, c’est après une crise que vous pourrez savoir comment appréhender encore mieux celles qui peuvent suivre !

Dans tous les cas, toutes les parties, toutes les équipes doivent rester en alerte pour se concentrer sur la vie de l’entreprise, mais aussi sur les événements à venir.

Une bonne communication de crise se prépare, se met en place, et se travaille. Vous ne pourrez jamais savoir si elle est efficace tant que vous ne l’aurez pas mise en place ! Tous les points forts et les points faibles sont à prendre en considération.


Rubrique : Entreprenariat et création d'entreprise

Laissez un commentaire