Regroupement de crédits : comment obtenir un meilleur taux ?

Le 7 février 2019 par Sophie Faubers

Les charges financières peuvent être difficiles à supporter dans le court terme surtout lorsque l’emprunteur a bénéficié de plusieurs crédits. Cette situation ne simplifie pas du tout le remboursement des crédits contractés en raison de la différence des taux d’emprunt et des échéances. Pour alléger stratégiquement les charges financières, il est possible de réunifier les crédits contractés en un seul afin de payer une mensualité sur une durée plus longue. Cette opération précitée est connue sous l’appellation de rachat de crédit. Il n’est bénéfique que si le taux appliqué est plus avantageux. Nous vous livrons à travers cet article, les astuces pour obtenir un meilleur taux de crédit.

Comment obtenir un meilleur taux ?

Le rachat de crédit n’est bénéfique pour l’emprunteur que s’il parvient à obtenir un taux beaucoup plus avantageux. Étant donné que la conjoncture actuelle est marquée par une tendance baissière des taux d’intérêt, l’avantage est donc entre les mains des emprunteurs en raison de la forte concurrence qui existe entre les établissements financiers. Pour votre regroupement de crédit, vous devez donc comparer les différents taux pratiqués par les banques. Vous avez aussi la possibilité de consulter les taux moyens fournis par la banque de France. Les statistiques de l’institution renseignent que le meilleur taux de rachat de crédit en matière immobilière est de 1,60%. Celui du crédit à la consommation est quant à lui estimé a 2,45%.

Les critères de fixation du taux

Pour obtenir un meilleur taux, vous pouvez faire appel à un courtier en rachat de crédit. Vous avez aussi la possibilité d’effectuer une simulation prenant en compte certains critères. Le premier critère a trait au profil de l’emprunteur, plus précisément sur sa capacité de remboursement. Pour bénéficier d’un taux avantageux, il faudrait que votre taux d’endettement n’outrepasse pas 30% après l’opération de rachat. Vous devez aussi avoir une situation financière assez stable. Ensuite, il convient de préciser que le taux de rachat fluctue suivant la nature des emprunts (immobilier, consommation etc.).

Enfin le dernier critère c’est la politique financière appliquée par la banque. Certaines sont beaucoup plus strictes que d’autres. Mais dans tous les cas, l’emprunt bancaire à un taux d’intérêt donné n’est pas la meilleure solution pour financer une opération. Les financements alternatifs comme le crédit-bail sont beaucoup plus souple et moins contraignants. La dépendance à l’emprunt bancaire n’est pas souhaitable.


Rubrique : Crédit et emprunt bancaire