Le boom des cabinets de recouvrement

Le 8 février 2018 par Sophie Faubers

A l'heure où la crise touche un nombre toujours plus massif de particuliers et de professionnels, il n'est pas rare d'avoir de plus en plus de gens avec des dettes. Dans un contexte, où tout le monde a besoin de trouver une solution le marché du recouvrement est en plein essor un peu malgré lui. Toutefois, la concurrence toujours plus féroce offre aux créanciers impayés des solutions qui ne font pas toujours leurs preuves. Zoom sur le boom des cabinets de recouvrement et les bonnes pratiques pour trouver la meilleure.

2013, le marché s'affole

Lorsqu'au 1er janvier 2013, les entreprises déclarent comme perte sèche, 15 milliards d'euros, le signal d'alarme est tiré. Il faut trouver une solution viable pour recouvrir cette somme gigantesque. Avec la législation mise en place, le recouvrement de dette devient un métier officiel. Après un petit tâtonnement, plusieurs sociétés se spécialisent et proposent leurs première offres. Cependant, les méthodes et le cadre législatif ne permettent pas d'obtenir un résultat probant rapidement. Les mois passant, les offres se sont affinées et surtout les premiers résultats positifs sont arrivés vers la fin de l'année 2014 et le début 2015. Néanmoins, il faut bien constater que malgré un marché en pleine expansion, toutes les cabinets de recouvrement n'affichent pas les mêmes taux de réussite et surtout les mêmes résultats…

Payer seulement en cas de réussite

Si à première vue, la formule peut paraitre douteuse, il est désormais possible de négocier un contrat avec ce type de paiement final. Partant du principe que le créancier impayé ne doit pas subir des frais supplémentaires tant qu'il ne récupère pas sa créance, ces offres montrent bien que l’intérêt de ses cabinets de recouvrement est bien de récuperer la créance. Une sorte d’échange gagnant-gagnant. Pratiquant principalement le recouvrement à l'amiable avec le mauvais payeur, ces cabinets de recouvrement ont également des juristes et des huissiers au sein de leur réseau afin de pouvoir mener rapidement un recouvrement de créance. Si actuellement le montant de 15 milliards de 2013 a été revu à la baisse par les entreprises, c'est aussi grâce à ces cabinets de recouvrement…


Rubrique : Bancassurance