Comment financer un projet innovant ?

Le 18 février 2020 par Sophie Faubers | Reply
financer un projet

L’innovation est, de nos jours, devenue un des moteurs de l’économie et de la croissance des entreprises. Et cela est bien normal, les nouveautés amenées sur un marché permettent de répondre aux nouveaux besoins des consommateurs. Et même, parfois, de créer ces besoins. C’est pour cela que la création d’entreprises innovantes est une stratégie très intéressante afin de se positionner rapidement. Ceci dit, l’innovation requiert des frais de recherche et de développement qui ne peuvent, bien souvent, pas être mise en œuvre sans les financements adéquats. Bien heureusement il existe des solutions dans la défiscalisation, permettant de financer un projet innovant. Quelles sont les possibilités ?

Le statut de Jeune Entreprise Innovante

Le statut de Jeune Entreprise Innovante est idéal, comme son nom l’indique, pour les entreprises les plus récentes. L’entreprise doit avoir moins de huit ans et passer au moins 25% de ses dépenses sur le poste de la recherche et du développement. Dans ce cas-là, l’entreprise pourra bénéficier d’importants avantages fiscaux en exonérations de taxes, mais également des avantages sociaux.

Le crédit d’impôt innovation

Ce crédit d’impôt s’adresse aux petites et moyennes entreprises sauf les jeunes entreprises innovantes. Celles-ci peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 20% des dépenses nécessaires à la recherche et au développement d’une innovation. Ce crédit d’impôt reste, cependant, limité à une assiette de 400 000 €. Ce qui permet, tout de même, de réaliser pas mal de voir un peu venir.

Le crédit impôt recherche

Ce crédit d’impôt s’adresse, également, aux petites et moyennes entreprises mis à part les jeunes entreprises innovantes. Et cible, là aussi, les dépenses de recherche et de développement. Mais pas uniquement destinées à l’innovation, c’est-à-dire à la mise en place d’une nouveauté sur le marché. Seront, par exemple, concernés les travaux de recherche fondamentale. Ici le crédit d’impôt porte sur 30% des dépenses jusqu’à 100 millions d’euros et 5% au-delà. 


Rubrique : Finance et société

Laissez un commentaire