Emprunter de l’argent pour acheter sa maison

Le 16 mai 2019 par Sophie Faubers | Reply

Le marché de l’immobilier a fait parler de lui au quotidien pendant ces dernières années. Il a en effet subi de telles hausses, dans des proportions aussi inattendues que jamais vues auparavant, que tous ceux qui souhaitaient acheter un bien immobilier ne savaient pas à quoi s’en tenir. On disait aux acquéreurs d’attendre, que la crise prendrait fin, que les prix allaient forcément baisser et que les conditions seraient certainement meilleures dans un délai assez court. Ceux qui ont écouté ces discours ont donc attendu, mais n’ont vu qu’une chose : l’augmentation continue des prix à l’achat. D’autres en revanche ont choisi de passer à l’action et se sont donc tournés vers leur banque pour savoir comment s’y prendre pour emprunter la somme nécessaire.

La problématique des expatriés

Or à cette même époque de nombreuses personnes venaient en France pour travailler et s’installer, parfois en famille, et elles se retrouvaient à devoir gérer ce type de problématiques, sans pour autant être en mesure de bien connaître le marché. Mais quand on part pour vivre dans un autre pays, on aime aussi se sentir chez soi, et rien n’empêche a priori que l’on ait envie d’acheter un bien immobilier. Quitte à être à l’étranger pour de bon, pourquoi ne pas y investir ? Fort heureusement il existe des services de crédit pour les expatriés tout comme des personnes capables de renseigner les acquéreurs potentiels, d’où qu’ils viennent. En France on a l’habitude de voir des couples anglais ou allemands acheter des maisons secondaires.

L’immobilier hier et aujourd’hui

Aujourd’hui le marché semble s’être stabilisé au niveau global, la crise telle qu’on l’a connue au début des années 2000 prenant fin, petit à petit. Pourtant cela ne signifie pas que ses prix stagnent partout. Cela dépend de la ville, de son pouvoir d’attraction, comme du quartier. Si l’on regarde de près Marseille, les prix ont augmenté ces dernières années dans les quartiers les plus attractifs, et ils ont stagné dans ceux qui attirent moins les néo-arrivants. Certaines zones rurales ont connu un succès inattendu, et les prix s’y sont envolés, quand d’autres se sont dépeuplées au fil des années.


Rubrique : Crédit et emprunt bancaire

Laissez un commentaire