Comment devenir un franchiseur

Le 10 mars 2021 par Sophie Faubers | Reply

devenir franchiseur
Un moyen très efficace pour développer rapidement le réseau commercial avec des moyens limités est la franchise. La franchise consiste à mettre la marque d’une entreprise à la disposition d’une entreprise par le biais d’un contrat de franchise. Deux acteurs sont mis en jeux pour réaliser cette franchise : le franchiseur et le franchisé. Le franchisé est l’entreprise qui emprunte la voie de la sécurité, celui qui utilise la franchise. Le franchiseur est l’entreprise à l’origine de la franchise, celui qui met à la disposition d’une autre entreprise la marque.

Si on veut alors commercialiser les produits et la marque par ce nouveau système commercial, comment devenir franchiseur ?

Formalisation du concept

La franchise fait partie de la construction d’une puissance économique de taille et une meilleure planification de la production. L’existence de la franchise permet de valoriser rapidement la marque au niveau international et de fidéliser facilement les clientèles.

Pour devenir un franchiseur, l’entreprise doit disposer d’un concept solide, distinct de tous les autres produits déjà existants sur le marché. Pour assurer, améliorer et affiner la performance, la société peut faire un test par le biais d’une enquête ou de préférence un test sur des sites. Cette première méthode, appelé également « bible », est une donnée fondamentale du futur franchiseur pour appuyer sa transmission de savoir-faire.

La seconde méthode qui permet de consolider le concept d’une société est l’étude de la faisabilité. Cette étude se base sur des résultats comptables des unités pilotes, de l’état de la concurrence et du positionnement sur marché. Elle a pour but d’établir un budget prévisionnel plus fiable et d’évaluer en avance la rentabilité et les bénéfices.

Pour garantir l’efficacité des études, il faut que le franchiseur dispose d’au moins deux pilotes consécutifs positifs pour l’unité de pilote.

Ces études préalables déterminent si votre activité va fonctionner efficacement. Elles permettent de définir, quelles sont les pièces manquantes à votre activité.

franchise

La transmission de savoir-faire

Dans l’exécution du contrat de franchise, le franchisé va être comme « l’ambassadeur » de la marque dans le pays où il va vendre la marque et les produits. Ainsi, pour faire rouler rapidement la roue, le franchiseur doit transmettre le savoir-faire au franchisé.

Le franchiseur doit donner une formation initiale et continue afin d’assurer une collaboration à long terme. Cette formation permet de garantir la connaissance du franchisé de la marque et les produits car la création d’un réseau de franchise n’est pas une location. Le franchiseur doit mettre à la disposition tous les savoir-faire, tous les secrets substantiels durant l’exécution du contrat.

Le franchiseur doit également préparer le nouveau franchisé à la phase de lancement. Il doit l’accompagner et l’assister pour assurer la bonne transmission des savoir-faire. Il doit transmettre les savoir-faire du point vue organisationnel et financier.

La transmission de savoir-faire ne s’arrête pas à la formation, le franchiseur doit surveiller le franchisé dans l’exécution du contrat. Il doit donc instaurer un système qui assure cet accompagnement continu. Il doit être entouré d’une équipe capable d’assurer efficacement l’accompagnement à long terme des franchisés dans le contrôle de la bonne application des savoir-faire, la remontée des expériences, la gestion du projet sur les plans marketing, management, etc.

La transmission du savoir-faire nécessite un bon franchisé.

Le franchiseur doit donc définir préalablement le critère de recrutement d’un franchisé. Ce dernier doit avoir un esprit entrepreneurial pour pouvoir améliorer facilement le modèle économique.

Le montage juridique

Une fois que le franchiseur a pu déterminer ces études préalables, il doit consacrer au montage juridique. Une phase qui permettra d’étudier l’environnement juridique du projet. Cette étude va déterminer si le projet est juridiquement réalisable sur le plan environnemental, social et d’ordre public interne qu’international. Ensuite, le franchiseur va rédiger le document d’information Précontractuel (DIP).  Ce document est un contrat-type établi par le franchiseur avant toute signature de contrat de franchise. Il permet de communiquer au nouveau candidat les informations obligatoires à savoir : l’identité des parties au contrat, les représentants légaux, les droits et obligations des parties, les sanctions en cas d’inobservation du contrat, les conditions de mise en œuvre de l’activité et du contrat.

La remise au candidat est obligatoire au moins vingt jours avant la signature du contrat de distribution dès lors que ce contrat prévoit la mise à disposition d’une enseigne et stipule des obligations d’exclusivité à la charge du distributeur.

Tous ces préparatifs préalables garantissent la stabilité et la durabilité de l’investissement. Il est donc important de faire appel à des techniciens et spécialistes pour préparer soigneusement votre projet.

 


Rubrique : Entreprenariat et création d'entreprise

Laissez un commentaire